Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Que Cherchez-Vous ?

Nous nous désavouons de toutes les publicités que vous pouvez voir sur le blog, ceci est imposé par l'hébergeur.  Nous allons essayer de règler le problème au plus vite biidnillah. En attendant, nous vous invitons à télécharger un bloqueur de pub selon votre navigateur : 

 

Pour Internet Explorer : AdblockIE / Pour FireFoxAdblock Plus  

Pour Google chrome : Abdlock Plus / Pour Opéra Abdlock Plus

29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 20:09

tumblr_mdhu8wNcfL1rdyckwo1_500.jpg

 

La question 5 de la Fatwa numéro ( 1216 )

 

Q5: Est-il permis à la femme d'avoir recours à des médicaments

pour arrêter les menstrues durant le mois de Ramadan ?

 

R5: Il est autorisé à la femme d'avoir recours à des médicaments durant le mois Ramadan pour arrêter les menstrues si les médecins dignes de confiance ou autres spécialistes prévoient que ce traitement ne lui causera pas de préjudice et ne nuira pas à son appareil génital. Mais il vaut mieux s'en abstenir. En tout cas, Allah (Exalté soit-Il) lui a donné une excuse légale pour rompre le jeûne au mois du Ramadan en cas de menstruation en lui prescrivant de compenser les jours manqués et lui a agréé cela en matière de religion.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient

sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
 
Membre Membre Vice-président du Comité Président
`Abd-Allah ibn Manî` `Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz
 

Copié de Alifta.net

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/

 

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Pendant le Ramadan - Le jeûne
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 19:03

 

tumblr m7pa33oNMC1qe21alo1 500

 

La Fatwa numéro ( 4765 )

 

Q5 : Le jeûne d'une personne en état d'impureté majeure suite à

des rapports charnels avec son épouse qui se sont produits la nuit est-il valable ?

 

R5: Il est valable pour un homme qui a eu des relations charnelles de nuit avec sa femme, et qui s'est trouvé en état d'impureté majeure avec sa femme, de jeûner le jour suivant. De même, le jeûne de celui qui a fait un rêve érotique, de jour comme de nuit, puis a éjaculé, est valable. Et il peut retarder ses ablutions majeures jusqu'après le Fadjr (l'aube). Ce qui invalide le jeûne, ce sont les relations charnelles entreprises entre l'aube et le coucher du soleil.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur

notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
 
Membre Vice-président du Comité Président
`Abd-Allah ibn Qa`oud `Abd-Ar-Razâq `Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

 

 

Copié de Alifta.net

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Pendant le Ramadan - Le jeûne
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 17:45

 

Sans-titre-6.pngLa Fatwa numéro ( 1795

Q: Au début du mois de Ramadan, une femme a fait une fausse couche lors de son troisième mois de grossesse. Elle a cessé de jeûner cinq jours après son avortement involontaire qui lui a provoqué un saignement. Elle a vu, cependant, des traces de sang mais sans être sujette à une hémorragie. Elle a continué ainsi de jeûner en étant dans cet état durant vingt-cinq jours. Son jeûne et sa prière sont-ils valables ? Il est à noter qu'elle faisait ses ablutions intégrales pour chaque prière et voyait toujours le sang humidifiant son sexe sans s'écouler. Elle affirme aussi qu'elle utilisait auparavant des pilules contraceptives qui empêchent le sang menstruel avant sa grossesse. 

 

R: Si cette femme a fait une fausse couche lors de son troisième mois de grossesse, ce sang n'est pas considéré comme des lochies, car elle a raté une adhérence qui ne s'est pas développée en créature humaine. Son jeûne et sa prière sont ainsi valables même si elle voyait les traces de sang, tant qu'elle faisait les ablutions pour chaque prière, comme vous l'avez dit. Elle doit ainsi rattraper le jeûne et les prières qu'elle avait manqués durant les cinq jours qui ont suivi la fausse couche. Il est à noter que ce sang est considéré comme métrorragie (Istihâda).

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre

Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
 
Membre Membre Vice-président du Comité Président
`Abd-Allah ibn Qa`oud `Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

 

Copié de Alifta.net

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Pendant le Ramadan - Le jeûne
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 17:34

FreeImageWorks.com_80366500.jpg

 

La question 5 de la Fatwa numéro ( 9881 )

 

Q5: Quand une femme introduit son doigt dans ses parties intimes pour les laver ou pour mettre une pommade curative, ou un autre médicament ou suite à un examen gynécologique, quand le médecin introduit sa main, ou l'outil d'osculation, est-ce que cela implique le bain rituel [Al-Ghousl] de la femme ? Et, quand cela a lieu durant une journée de Ramadan,

doit-elle rompre son jeûne et rattraper plus tard ?


R 5: Si le cas est tel que vous l'avez indiqué,

cela n'implique pas de faire le bain rituel, ni rompt le jeûne

 

.Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre

Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
 
Membre Vice-président du Comité Président
`Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz
 

Copié de Alifta.net

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Pendant le Ramadan - Le jeûne
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 16:50

lklk.jpg

 

La question 2 de la Fatwa numéro ( 4220 )

 

Q2: Le Kôhl et les cosmétiques utilisés pendant la journée

du mois de Ramadan rompent-ils le jeûne ? 

 

R2: Si le jeûneur met le Kôhl pendant la journée du mois de Ramadan, ceci n'invalide pas son jeûne.

Il en est de même pour celui qui enduit sa tête d'huile pendant la journée du mois de Ramadan.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre

Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
 
Membre Vice-président du Comité Président
`Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz
 

Copié de Alifta.net

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Pendant le Ramadan - Le jeûne
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 16:56

beauty-loveydovey-love-snow-heart-love-s2-2196ffd7-copie-1.jpg
Question :  La Fatwa numéro ( 18579 )

Quel est l'avis religieux relatif au sang de la femme ménopausée, c'est-à-dire qui n'a plus les menstrues depuis plus d'une année, qui est âgée entre 50 et 55 ans, et qui a saignée à cause d'une maladie ou d'un état psychique ?  Doit-elle ou non accomplir la prière ou le jeûne ?

Réponse : Si la femme arrive à la ménopause qui intervient à 50 ans, le sang qui coule après cette phase est invalide, elle ne doit interrompre, pour cela, ni le jeûne ni la prière.

En effet, il ne s'y applique pas les mêmes règles que pour les menstrues selon la parole de `A'îcha (Qu'Allah soit satisfait d'elle) : "S'il arrive que du sang coule de la femme qui a atteint la ménopause, vers la cinquantaine, cela ne sera pas considéré comme des menstrues." Cité par 'Ahmad.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières
et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.


Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')


Membres : Bakr Abou Zayd Sâlih Al-Fawuzân
Vice-Président : `Abd-Al-`Azîz Al Ach-Chaykh
Président : `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

 




 

 

 

Question :  La Fatwa numéro ( 21803 )

Nous prescrivons à certaines femmes ménopausées un médicament pour traiter la fragilité des os et les symptômes de la ménopause.  Ce médicament fonctionne comme les hormones responsables des menstrues et quand la malade le prend, les menstrues réapparaissent régulièrement.

Ma question est la suivante : Ce sang est-il considéré comme celui des menstrues, de manière à ce que la malade interrompe la prière, le jeûne, etc.., ou bien devons-nous le considérer comme un saignement vaginal ?  Certaines femmes le considèrent comme le sang des menstrues, donc elles arrêtent la prière et le jeûne, que doivent-elles faire alors ?


Réponse : Si la ménopausée, après l'âge de 50 ans, voit du sang, elle ne doit pas le considérer comme des menstrues pour lesquelles elle arrête la prière et le jeûne, elle doit plutôt le considérer comme une hémorragie ou un sang invalide, notamment si la cause en est connue, comme c'est le cas ici avec le médicament en question.

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières
et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')


Membres : Sâlih Al-Fouzân `Abd-Allah ibn Ghoudayân
Président : `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

Quatrième volume : Jurisprudence (La purification) > Les règles et la métrorragie

> La femme ménopausée qui prend les remèdes contre l'ostéoporose, revoit ses règles

 

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Pendant le Ramadan - Le jeûne
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 18:31
Sans-titre-5-copie-1.jpg
.
1- L'âge auquel un enfant est obligé de jeûner


Question :

Quand devient-il obligatoire à l'enfant de jeûner et quelle est la limite d'âge ?

Réponse :

On ordonne à un enfant de prier quand il atteint l'âge de sept et le frappe pour l’accomplir à l'âge dix et cela lui devient obligatoire quand il atteint la puberté.

Et la puberté est déterminée par :

1) Excrétion de sperme après excitation;
2) Apparition de poils pubiens;
3) Ejaculations nocturnes;
4) Atteindre l'âge de quinze ans.

De même pour une femme, en plus des menstrues.

La source pour ce qui est mentionné ci-dessus est ce que l'imam Ahmad et Abû Dawud ont rapporté sur l'autorité du prophète (salallahu a‘layhi wa salam) :

« Ordonnez à vos enfants de prier à sept et frappez-les à dix et séparer les l'un de l'autre dans le lit. »

Aussi, 'Aisha (radhiallahu 'anha) a rapporté sur l'autorité du prophète (salallahu a‘layhi wa salam) :

« La plume est levée pour trois (personnes) : le dormeur jusqu’à ce qu'il se réveille, le jeune enfant jusqu’à ce qu'il atteigne la puberté et le fou jusqu’à ce qu’il retrouve la raison. »

Et tout le succès est en Allah et que les prières et les salutations soient sur notre prophète (salallahu ‘alayhi wa salam), sa famille et ses compagnons.

Fatawa Ramadhan - volume 1, p.233, Fatwa n° 177;
Fatawa Al-Lajnah Ad-Da.ima lil-Buhuth Al-'Ilmiya wal-Ifta. - Fatwa n° 1787

100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
2- Le jeûne de l'enfant

Question :

Doit-on ordonner au jeune enfant non pubère de jeûner ?
Aussi, est-ce qu'il (le jeûne) est accepté de lui s'il atteint la puberté pendant son jeûne?

Réponse :

Quand les jeunes garçons et filles atteignent l'âge de sept ans on leur ordonne de jeûner afin de s'y habituer ; et leurs tuteurs doivent le leur ordonner, de même qu’on leur ordonne d’accomplir la prière, et quand ils atteignent la puberté, il leur incombe de jeûner.

S'ils atteignent la puberté pendant le jour, leur jeûne pendant ce jour est accepté; ainsi si un jeune enfant, qui jeûne, devait avoir quinze ans à midi alors ce jour (de jeûne) est accepté de lui.

La première partie du jour serait surérogatoire et la deuxième moitié obligatoire, tant qu'il n'a pas encore atteint la puberté, que ce soit par l'apparition de poils pubiens ou l’éjaculation de liquides sexuels.

C'est aussi le cas pour la fille, car la règle est la même pour les deux, sauf qu'elle a un signe supplémentaire indiquant qu’elle a atteint la puberté et ce sont ses menstrues.

Shaykh Ibn Baz
Fatawa Ramadhan - volume 1, p.234, Fatwa n° 178;
Tuhfatul-Ikhwan bi-AjwibahMuhimma tata'allaq bi-Arkan Al-Islam – p.160-161

100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
3- Mon jeune enfant insiste pour jeûner malgré sa santé faible

Question :


Mon jeune enfant insiste pour jeûner pendant Ramadan malgré que cela lui nuise en raison de son jeune âge et de sa santé faible.
Puis-je employer la rudesse avec lui pour rompre son jeûne ?

Réponse :


S'il est jeune et n'a pas atteint la puberté, le jeûne n'est pas obligatoire sur lui.

Cependant, s'il est capable de jeûner sans privation alors il doit être éduqué à faire ainsi.

Les compagnons (radiallahu 'anhum) habituaient leurs enfants à jeûner, au point que quand un enfant pleurait, ils le distrayaient de sa faim en lui donnant un jouet.
Cependant, s'il est établi que le jeûne nuit à l'enfant alors il doit en être empêché; de même qu'Allah nous a interdits (aux parents) de leur donner de l'argent de crainte qu’ils en fassent un usage impropre, alors certainement la crainte qu’un mal ne les atteigne est une raison de plus de les empêcher de jeûner.

Cependant, on ne doit pas les empêcher par la force et la rudesse, car certainement cela ne convient pas à leur éducation.

Shaykh Ibn 'Uthaymin
Fatawa Ramadhan - volume 1, p.237, Fatwa n° 183
Fatawa Shaykh Ibn 'Uthaymin - volume 1, p.493

100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
4- 15 ans et trop fatigué pour jeûner pendant ramadan

Question :

Quel est le jugement sur un jeune de 15 ans qui ne jeûne pas pendant Ramadan, avec l'excuse qu'il est extrêmement fatigué et n'a pas la capacité d'achever son jeûne.
Et s'il devait rattraper le jeûne (qu'il a manqué), lui est-il permis de le faire après que le Ramadan suivant soit passé ?

Réponse :

Il est haram pour un musulman responsable qui a toutes ses facultés ; a atteint la puberté, est résidant (par opposition au voyageur) et est en bonne santé de ne pas jeûner pendant Ramadan.

Et si le jeûne devient difficile pour lui et qu’il est contraint de rompre son jeûne, de même si une personne se sentait contrainte de manger de la viande morte (s'il avait faim et qu’aucune autre nourriture n’était disponible, comme s'il était dans le désert, etc), alors il lui est permis de manger une quantité suffisante pour calmer sa faim.

Il doit alors continuer à s'abstenir de tout ce qui annule le jeûne pour le reste de la journée, et rattraper ensuite le jeûne après que Ramadan soit passé.

S'il retarde cela jusqu'à l'arrivée de Ramadan (suivant), il doit rattraper son jeûne (qu'il a manqué) et nourrir en plus un pauvre pour chaque jour manqué.

Note :

Quiconque a 15 ans, a alors atteint la puberté; de même que celui qui a une éjaculation après un désir ou une éjaculation nocturne ou autre que cela, ou s'il remarque des poils pubiens; et le début des menstrues en ce qui concerne la fille.

Et tout le succès est en Allah et que les prières et les salutations soient sur notre prophète Muhammad (salallahu ‘alayhi wa salam), sa famille et ses compagnons.

Fatawa Ramadhan - volume 1, p.378, Fatwa n°337
Fatawa Al-Lajnah Ad-Da.ima lil-Buhuth Al-'Ilmiya wal-Ifta. - Fatwa n° 6355
copié de salafs.com

100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
5- Le jeûne de l'enfant non pubère

Question :

Mon enfant est petit et il insiste pour jeûner le mois du ramadan, bien que le jeûne lui soit néfaste, vu son jeune âge et la fragilité de sa santé.
Est ce que je dois utiliser la force avec lui pour qu’il rompt son jeûne?

Réponse :

Si l’enfant n’a pas encore atteint l’âge de la puberté, le jeûne ne lui est pas imposé. Mais s’il peut l’effectuer sans difficulté il est préférable de lui prescrire.
Les sahabas faisaient jeûner leurs enfants, au point où lorsque les plus petits pleuraient, ils leur donner un jouet pour les divertir.

Par contre, s’il est confirmé que cela lui est néfaste alors cela lui est interdit.

Et si Allah nous a interdit de donner aux enfants leur propre argent, de peur qu’ils le dépensent dans les choses futiles alors l’interdiction leur est imposé à plus forte raison.

Mais l’interdiction ne doit pas être faite sévèrement.

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine
Source:100 questions-réponses sur le ramadan
100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
6- Le jeûne d'une fille de 12 ans

Question :

Une fille, qui a atteint l’age de 12 ans et qui n’a pas jeûner le dernier mois de ramadan, doit elle jeûner ?

Réponse :

Une femme doit jeûner quand elle a réunit ces 3 conditions:
- L’islam
- La puberté (les menstrues par ex).
- Avoir atteint l’age de 15ans.
- La raison.

Si elle n’a pas jeûné alors qu’elle a toutes ces conditions alors elle doit rattraper son jeûne raté .

source : 100 questions/réponses sur le ramadan

100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-
7- Laissez vos enfants jeuner

Cheikh al otheimine dans le livre majaliss chahr ramadan explique apres avoir decris le premier cas de ceux dont il n'est pas obligatoire pour eux de jeuner.

le deuxieme cas : les petits

Il n'est pas obligatoire pour lui de jeuner jusqu'à ce qu'il soit pubère par rapport au dire de nabi salla allahu alyhi wa 3ala alihi wa salam :

"Le qalam a été levé pour trois (cas), pour le dormeur jusqua ce quil se reveille, pour le petit jusqu'à ce qu'il grandisse, et pour le fou jusqu'à ce qu'il retrouve la raison."
Rapporté par ahmed et abou daoud et nissa'i et la rendu sahih al hakim
Mais son tuteur (les parents) doit lui demander de jeûner si il le supporte pour s'exercer àl'obeissance (d'allah) et pour que cela devienne plus facile pour lui lorsqu'il grandira, en prennant comme exemple les pieux prédécesseurs qui faisaient jeûner leurs enfants et ils étaient très petits.

Ils les emmenaient à la mosquee et leur faisaient des poupées de laine et lorsque les enfants pleuraient de faim ou par manque de nourriture, ils leur donnaient les poupées (laine) pour leur faire oublier la faim.

Et la plupart des parents aujourd'hui oublient cet ordre et ne demandent pas à leurs enfants de jeûner, et il y en a meme qui interdisent a leurs enfants de jeûner alors que eux memes (les enfants) le veulent, en pensant que c'est une misericorde pour leurs enfants (de ne pas les faire jeûner).

En vérité la misericorde c'est d'apprendre à leurs enfants les principes de l'islam et ses merveilleux préceptes.
Celui qui neglige ou interdit cela (le jeûne des petits), devient injuste envers ces enfants et lui même.

Effectivement si ils jeûnent et s'aperçoit (le tuteur) que le jeûne leur nuit, dans ce cas là il n'y a pas de mal à ce qu'il leur interdise de jeûner.
  
Comité permanent [des savants] de l'Ifta
Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn ‘Abdi-llâh Ibn Bâz
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine
.
Majaliss chahr ramadan . page 38 مجالس شهر الرمضان

copié de fourqane.fr

Tirée de 3ilm.char3i.over-blog.com
.

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Pendant le Ramadan - Le jeûne
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 16:44

Sans titre 1

 

Ecoutez le Cheikh

 

Question : Pendant le jeûne, est-il permis

à l’homme de toucher sa femme ?

 

Réponse : Il est permis à l’homme de toucher sa femme s’il sait qu’il peut se retenir. Il est authentiquement rapporté d’après Aicha, qu’Allah l’agrée, que le Prophète Salla llahu aleihi wassalam embrassait et touchait ses femmes alors qu’il jeûnait, mais il était le plus à même de se retenir. Donc cela est permis pour celui qui peut se retenir.


Par contre celui qui sait qu’il risque d’avoir un écoulement de liquide spermatique ou de faire pire que cela alors il ne doit pas faire une chose qui mène à l’annulation de son jeûne. Il doit donc délaisser cela, car l’écoulement volontaire fait partie des choses qui annulent le jeûne.

 

Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

http://lecouple.enislam.over-blog.com/ 

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Pendant le Ramadan - Le jeûne
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 12:46

294082_10150337921821798_166172346797_9447013_5849567_n.jpg

 

Ecoutez le Cheikh

 

Question : La femme enceinte qui ne peut pas jeûner doit-elle rattraper les jours de jeûne manqués ou bien donner la compensation en nourriture ? Si elle doit donner la compensation en nourriture, la nourriture doit-elle être cuisinée ? Et combien de kilos doit-elle donner ?


Réponse : Si elle est enceinte et qu’elle ne peut pas jeûner, que soit à cause de sa grossesse ou bien parce qu’elle a peur pour elle ou pour son bébé, dans tous les cas elle doit rattraper les jours de jeûne manqués.

 

Mais s’il devient difficile pour elle de rattraper les jours de jeûne manqués car la grossesse est suivie de l’allaitement ainsi que d’autres choses spécifiques aux femmes et du besoin de son mari, alors dans ce cas certains savants ont dit qu’elle devait nourrir des pauvres car elle rentre dans la généralité de la parole d’Allah :


وَعَلَى الَّذِينَ يُطِيقُونَهُ فِدْيَةٌ طَعَامُ مِسْكِينٍ 

 

« Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu’avec grande difficulté,

il y a une compensation : nourrir un pauvre. » [1]


Elle fait donc parti de ceux cités dans le verset si sa situation est telle que nous l’avons décrite. Si elle ne peut pas rattraper les jours de jeûne manqués qui se sont accumulés car elle était enceinte puis sont venues les lochies puis elle a allaité son enfant et sont ensuite venues les menstrues… les jours à rattraper se sont ainsi accumulés, alors dans ce cas il lui est permis de nourrir un pauvre pour chaque jour de jeûne manqué.


Et concernant la quantité de nourriture qu’elle doit donner, l’avis authentique est que cela doit correspondre à un repas de ce dont elle a l’habitude de manger qu’elle offre à un pauvre. Et elle peut faire comme Anas, il a rassemblé trente pauvres et les a nourris le même jour.


Elle peut également donner de la nourriture sans la cuisiner à condition qu’elle ajoute en nourriture l’équivalent du prix de la préparation. Par exemple, si prix d’un repas cuisiné est de 100 ou 150 Ryals [2] alors elle doit acheter du riz [3] pour l’équivalent de cette somme pour chaque pauvre.


Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

http://lecouple.enislam.over-blog.com/ 

 

Voir aussi : Divergence sur la femme enceinte & celle qui allaite pendant le jeune

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Pendant le Ramadan - Le jeûne
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 23:12

Sans-titre-4-copie-2.jpg

 

La Fatwa numéro ( 13434 )

 

Q1: Est-il permis à l'homme de dormir à côté de sa femme pendant la journée au mois de Ramadan en se couchant l'un à côté de l'autre, sans aucune autre intention ?

 

R1: Si l'homme dort à côté de sa femme alors qu'il maîtrise son désir, son jeûne est valide s'il n'éjacule pas.

 
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')

Membre vice Président du comité Président
`Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

 

 

http://Alifta.net

http://lecouple.enislam.over-blog.com/ 

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Pendant le Ramadan - Le jeûne