Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Que Cherchez-Vous ?

Nous nous désavouons de toutes les publicités que vous pouvez voir sur le blog, ceci est imposé par l'hébergeur.  Nous allons essayer de règler le problème au plus vite biidnillah. En attendant, nous vous invitons à télécharger un bloqueur de pub selon votre navigateur : 

 

Pour Internet Explorer : AdblockIE / Pour FireFoxAdblock Plus  

Pour Google chrome : Abdlock Plus / Pour Opéra Abdlock Plus

19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 15:29

lecouple.enislam.jpg

 

[...]  Cela dit : La jalousie est le fait que l’homme déteste que quelqu’un d’autre se joigne à lui dans ce qui est son droit [1]. Elle englobe, dans son sens général, la jalousie que l’homme éprouve pour sa personne, pour les siens, pour ses proches et pour le commun des hommes.

 

La jalousie est méritoire car elle consiste, à la base, à détester les mauvaises choses, les turpitudes, les interdits et les péchés. C’est la qualité la plus distinctive chez l’homme noble et généreux.

 

Pour cette raison, le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم était celui qui éprouvait le plus de jalousie pour sa communauté ; et Allah est davantage jaloux que lui.

 

Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم a dit :

 

«Etes-vous étonnés de la jalousie de Sa`ad ? 

Je suis, certes, plus jaloux que lui, et Allah est davantage jaloux que moi.» [2].

 

[...] Aussi, mon but à travers cet article est de parler de l’un des droits que l’épouse possède sur son époux : qu’il fasse preuve de jalousie à son égard contre tout méfait qui puisse l’atteindre de la part des autres, que ce soit par un regard, un sourire, une parole, un toucher, par la mixité ou par toute autre chose qui nuise à sa femme dans sa religion, sa personne ou son honneur.

 

Il est, donc, du droit de la femme sur son mari que ce dernier s’efforce de la préserver et de la protéger de façon entière et complète.

 

Ce droit inclut la jalousie dont les formes et les manifestations peuvent s’exprimer par les manières suivantes :

 

BUL014 En ressentant de la jalousie lorsqu’elle (son épouse) montre sa beauté pour autrui en dehors de son mari ou de ses Mahrams ; de même qu’il éprouve de la jalousie lorsqu’un étranger ne baisse pas son regard devant elle ou qu’elle-même ne le fasse pas.

 

Il doit lui interdire cela et le lui refuser, même si le cœur de sa femme était sain et qu’elle soit dénuée de mauvaise intention. En effet, «la bonne intention ne cautionne pas ce qui est interdit» .

 

BUL014 Qu’il ressente de la jalousie lorsqu’elle délie sa langue pour dire du mal, proférer de mauvaises choses ou des vulgarités.

 

Il doit le lui interdire, : ﴾Allah n’aime pas qu’on profère de mauvaises paroles.﴿ [An-Nissâ' (Les Femmes) : 148].

 

De même, il doit éprouver de la jalousie lorsqu’elle s’adresse à un étranger avec douceur et complaisance ; il doit la prévenir contre cette façon d’agir, même par nécessité ou en l’absence de mauvaise intention.

 

﴾Ne soyez pas trop complaisantes [6] dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade [l’hypocrite] ne vous convoite pas.﴿ [Al-Ahzâb (Les Coalisés) : 32].

 

BUL014 Qu’il éprouve de la jalousie lorsqu’elle entre chez des hommes étrangers (des non Mahrams) ou lorsqu’ils entrent chez elle ; en se joignant à eux dans le travail ou pour passer la soirée, que ce soit en famille ou non, chez elle ou ailleurs.

 

En effet, elle n’est pas assurée d’être à l’abri d’un mauvais regard, d’une mauvaise parole ou d’un mauvais geste : les conséquences des penchants de l’âme et des suggestions du démon sont blâmables et catastrophiques.

 

C’est à partir de ce postulat et à la raison liée à la jalousie qu’il ne doit pas permettre à sa femme de se mélanger aux hommes de façon prohibée, et ce, en se basant sur ce qu’Allah a dit de façon générale : ﴾Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d’un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres.﴿ [At-Tahrîm (L’Interdiction) : 6].

 

Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم a dit également :

 

«Prenez garde d’entrer chez les femmes.». Un homme parmi les Ansars dit alors : «Ô, Messager d’Allah, que dis-tu du Hamw [7] ?». Il dit : «Le Hamw, c’est la mort.» [8]

 

BUL014 Qu’il éprouve de la jalousie lorsqu’elle sort de sa demeure en laissant paraître sa beauté, ou en s’étant parfumée, ou parée de toute sorte de bijoux ou de maquillage, ou à la fois vêtue et dévêtue, se dirigeant telle quelle au marché, au travail ou pour ses affaires, se pavanant, toute imbue de sa personne et de son apparence à travers lequel elle exciterait le désir des hommes.

 

Le feu intense de la jalousie doit pousser son époux à lui intimer l’ordre de se vêtir du voile (Jilbâb) de la discrétion et de la pudeur.

 

En effet : ﴾Restez dans vos foyers ; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes avant l’Islam (Jâhiliyyah).﴿ [Al-Ahzâb (Les Coalisés) : 33].

 

 ﴾Ô, Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.﴿ [Al-Ahzâb (Les Coalisés) : 59].

 

Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم a dit :

 

«Toute femme qui ôterait ses vêtements en dehors de la maison de son mari aura déchiré le voile qui existe entre elle et son Seigneur.» [9].

 

Il a dit également :

 

«Il y a trois personnes, ne te demande même pas ce qu’il en sera d’elles : un homme qui a quitté le groupe des musulmans, qui a désobéi à son dirigeant et meurt dans la désobéissance ; un esclave ou une esclave qui meurt après s’être enfui ; et une femme, dont le mari s’étant absenté en lui laissant tout ce dont elle avait besoin ici-bas, s’exhibe en son absence ; ne te demande même pas ce qu’il en sera d’eux.» [10].

 

Il dit également :

 

«La meilleure de vos femmes est la femme affectueuse, féconde, douce et compatissante si elles craignent Allah. Et les pires de vos femmes sont celles qui s’exhibent et se pavanent indécemment ; ce sont, certes, des hypocrites. Rares celles qui, parmi elles, entreront au paradis comme sont aussi rares les corbeaux aux pieds blancs.» [11].

 

Il a dit également :

 

«Toute femme qui se parfume et passe près d’un groupe d’hommes pour qu’ils sentent son odeur est une fornicatrice.» [12].

 

Il a dit également :

 

«Il est deux catégories de gens de l’enfer que je n’ai pas encore vues : des hommes avec des fouets qui ressemblent aux queues des vaches et avec lesquelles ils frappent les gens ; et des femmes à la fois vêtues et dénudées [13], désobéissantes et attirantes ; leurs têtes sont comme des bosses de chameaux inclinées.

Elles n’entreront pas au paradis et n’en sentiront pas l’odeur, bien que son odeur soit perçue à une distance de tant et tant.» [14].

 

BUL014 Qu’il éprouve de la jalousie en l’exposant à la tentation lorsque son absence dure trop longuement ; lorsqu’il l’emmène avec lui dans des endroits spécifiques à la dépravation et au péché, ou dans des plages ou des forêts pleines de choses réprouvables, ou lorsqu’il lui procure des cassettes de musique, des livres érotiques, des disques vidéo appelant au péché, des revues pleines de vulgarités et de turpitudes et autres moyens de perversion morale et des comportements adoptés et affectionnés par les infâmes et les débauchés.

 

Assurément, la jalousie de l’époux lui défend d’accepter l’extinction de l’amour-propre et de la véritable et noble virilité. En effet, renoncer à la jalousie, c’est perdre la base de la religion, et c’est en ce sens qu’Ibn Al-Qayyim رحمه الله a dit :

 

«Cela te prouve que la base de la religion est la jalousie et celui qui n’a pas de jalousie n’a pas de religion, car la jalousie protège le cœur et, à travers lui, les membres, et repousse, donc, le mal et les turpitudes.

L’absence de jalousie, par contre, tue le cœur et, à travers lui, les membres, qui ne repoussent plus rien du tout.

La jalousie dans le cœur est à l’exemple de la force qui repousse la maladie et lui résiste : si la force disparaît, la maladie trouve l’endroit disponible ; rien ne vient la repousser ; elle s’installe fermement et la mort s’en suit.

Elle est aussi à l’exemple des cornes du buffle, par lesquels il se défend et défend ses progénitures : si elles se cassent, ses ennemis aspirent [alors] à l’attaquer.» [15]

 

Voilà, donc, quelques aspects de la jalousie que ressent l’homme à l’égard de sa femme ainsi que ses différentes manifestations, qui sont contenues dans ce qui est un fondement louable, que l’on peut résumer en disant que :

 

«la jalousie que tu éprouves pour ce que tu aimes consiste à ce que tu y fasses attention ; et la jalousie contre ce que tu détestes consiste à refuser ce qui vient te rivaliser dans ce que tu aimes ; ainsi, la jalousie pour ce qui est aimé n’est concevable que par la jalousie contre le rival.» [16]. 

  Ainsi, et assurément, l’aspect blâmable de la jalousie ne fait point partie du fondement évoqué. Elle se manifeste dans toute jalousie basée sur le doute et la suspicion non établis par des preuves ou des faits réels. Les pensées, en effet, se transforment, alors, en obsession, qui s’accumulent chez l’individu jusqu’à le jeter dans un monde sombre fait de doutes et de suspicions.

 

C’est le cas, par exemple, quand l’homme a des soupçons envers sa femme sans preuve apparente ni indice clair. Ainsi, il se met alors à surveiller ses faits et gestes et cherchera à démontrer ce qui n’est qu’une illusion.

 

Cela peut l’amener jusqu’à placer des caméras et des microphones chez elle pour la surveiller de loin, à choisir même des heures inhabituelles pour entrer chez sa femme, ou à profiter de certains moments pour guetter ses mouvements de façon anormale etc.

 

Certes, cela n’a aucun lien avec l’aspect louable de la jalousie. C’est, plutôt, une jalousie réprouvée par la religion. Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit, en effet :

 

«Il est une partie de la jalousie qu’Allah aime et il en est une partie qu’Allah déteste ; et il est une partie de l’orgueil qu’Allah aime et il en est une partie qu’Allah déteste ; la jalousie qu’Allah aime est celle basée sur un cas douteux et la jalousie qu’il déteste est celle qui n’est pas basée sur un cas douteux..» [17].

 

Aussi, le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم a interdit que l’homme entre chez sa femme la nuit en la soupçonnant de le tromper ou en cherchant à découvrir ses faux pas. [18].

 

Sachant que l’homme est considéré comme responsable de sa femme, il est chargé de la protéger et de prendre en charge tout ce qui la touche : ﴾Les hommes ont autorité sur les femmes.﴿ [An-Nissâ' (Les Femmes) : 34].

 

Et si, d’un côté, il n’accepte d’elle aucune déviation dans le comportement et la religion, l’homme digne et équitable, de l’autre côté, ne se laissera pas entraîner par l’excès de jalousie au point de s’empresser de juger sa femme ou de décider de la punir, sans l’avoir mise en garde, au préalable, contre cela ; ou rejeter ses prétextes dans le cas où elle s’excuserait.

 

L’homme juste accepte l’excuse malgré sa grande jalousie et cela relève du summum de l’équité, de la miséricorde et de la bienfaisance, comme il est dit :

 

«L’excuse, chez les gens nobles, est acceptée

 Et le pardon est espéré des mœurs des seigneurs»

 

Dans le même contexte, Ibn Al-Qayyim رحمه الله dit, en expliquant la jalousie louable et ce que l’individu ferait en conformité avec ce que son Seigneur a prescrit :

 

«Ce qui est louable, c’est la jalousie accompagnée du fait d’excuser ; ainsi, l’homme doit éprouver de la jalousie quand il le faut et doit excuser quand il le faut. Quiconque est ainsi mérite vraiment la louange. Aussi, puisqu’Allah réunit toutes les qualités de la perfection, Il mérite plus que quiconque d’être loué, et personne ne peut Le louer comme Il le mérite, mais Il est plutôt tel qu’Il s’est Lui-Même loué. Le jaloux sera, donc, en conformité avec Allah dans l’une de ses qualités, et quiconque est en conformité avec Allah dans l’une de ses qualités, celle-ci le conduira vers Allah ; elle l’amènera devant son Seigneur ; elle le rapprochera de Lui et de Sa miséricorde.

Elle le rendra aimé [d’Allah], car Allah est Miséricordieux et aime les miséricordieux ; Il est Généreux et aime les généreux ; Il est Savant et aime les savants ; Il est Fort et aime le croyant fort qu’Il aime davantage que le croyant faible ; Il est Pudique et aime ceux qui sont pudiques ; Il est Beau et aime les gens de beauté ; Il est Impair et aime les gens de l’impair.» [21]

 

Telle est la jalousie qui est un devoir pour un époux emprunt de qualités viriles et qu’il doit posséder envers sa femme. Les hommes nobles et dignes ont toujours eu, comme il se doit, de la jalousie envers leurs femmes et ont toujours vu cela comme une qualité dans le but de protéger la religion et de préserver l’honneur.

 

Le savoir parfait appartient à Allah سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allah, Seigneur des Mondes, soit loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

 

Cheikh Abou Abdil-Mou'az Mouhammad 'Ali Farkouss


 

[1] Voir : At-Ta`rîfât d’Al-Jurjânî (163) et Al-Kulliyyât d’Abû Al-Baqâ' (671).

[2] Rapporté par Al-Bukhârî : 6846 et Muslim : 1499, d’après Al-Mughîra Ibn Chu`ba رضي الله عنه.

[3] Rapporté par Al-Bukhârî : 1044, 5221 et Muslim : 901, d’après `Â'icha رضي الله عنها.

[4] Voir plus loin.

[5] Al-Fawâ'id d’Ibn Al-Qayyim (39).

[6] Trop complaisantes : Ne montrez pas trop de complaisance dans vos paroles par crainte que l’homme qui vous écoute ne conçoive de la passion pour vous.

[7] Hamw : tout homme proche de l’époux de la femme et qui n’est pas son Mahram.

[8] Rapporté par Al-Bukhârî : 5232 et Muslim : 2172, d’après `Uqba Ibn `Âmir رضي الله عنه.

[9] Rapporté par At-Tirmidhî : 2803 ; Ibn Mâjah : 3750 et Ahmad (les termes sont les siens) : 24140, d’après `Â'icha رضي الله عنها ; jugé Sahîh par Al-Albânî dans Sahîh Al-Jâmi` : 2710.

[10] Rapporté par Ahmad : 23943 ; Al-Bukhârî dans Al-Adab Al-Mufrad : 590 et Al-Hâkim : 411, d’après Fazhâla Ibn `Ubayd رضي الله عنه ; jugé Sahîh par Al-Albânî dans As-Sahîha : 542.

[11] Rapporté par Al-Bayhaqî : 13478, d’après Abû Udhayna As-Sadafî رضي الله عنه; jugé Sahîh par Al-Albânî dans As-Sahîha : 1849.

[12] Rapporté par An-Nassâ'î : 5126 et Ahmad : 19711, d’après Abû Mûssâ رضي الله عنه; jugé Sahîh par Al-Albânî dans Sahîh Al-Jâmi` : 2701.

[13] Cette expression signifie qu’elles portent des vêtements qui ne couvrent pas leurs formes, c’est-à-dire qu’elles portent des habits de parure mais elles sont dénuées des habits de la piété.

[14] Rapporté par Muslim : 2128, d’après Abû Hurayra رضي الله عنه.

[15] Ad-Dâ' Wad-Dawâ' d’Ibn Al-Qayyim : 109-110.

[16] Al-Fawâ'id d’Ibn Al-Qayyim : 38.

[17] Rapporté par An-Nassâ'î : 2558, d’après Jâbir Ibn `Atîk Al-Ansârî رضي الله عنه; jugé Hassan par Al-Albânî dans Sahîh Al-Jâmi` : 2221 et dans Sahîh Sunan An-Nassâ'i.

[18] Rapporté par Muslim : 715, d’après Jâbir Ibn `Abdillah Al-Ansâri رضي الله عنهما.

[19] Rapporté par Al-Bukhârî : 5188 et Muslim : 1829, d’après Ibn `Umar رضي الله عنهما.

[20] Rapporté par Muslim (en ces termes) : 2760, d’après Ibn Mas`ûd رضي الله عنهet par Al-Bukhârî : 7416 et Muslim : 1499, d’après Al-Mughîra Ibn Chu`ba رضي الله عنه.

[21] Ad-Dâ' Wad-Dawâ' d’Ibn Al-Qayyim : 108.

 

Alger, le 26 de Cha`bân 1432, correspondant au 20 juillet 2011

copié de ferkous.com

Tiré de 3ilm.char3i.over-blog.com

 

http://Lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans La vie de couple
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 15:13

Sans titre 1-copie-7

 

Question : Lorsque le mari appelle sa femme pour autre chose que les rapports

est-elle obligee de répondre à son appel

sinon les anges la maudissent comme le stipule le hadith ? 

 

Réponse :

 

Oui, c'est une obligation pour elle de répondre à son mari que ce soit pour un rapport ou autre.

 

Si par exemple il ne l'appelle que pour dormir seulement,

elle est obligée de répondre à la demande de son mari.


 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri


Questions posées par Abou Maryam, au téléphone durant l'été 2002

copié de darwa.com 

Tiré de 3ilm.char3i.over-blog.com

 

http://Lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans La vie de couple
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 14:33

41148_144942075545496_196667_n.jpg

 

 

Question Un frère peut-il faire une allusion au mariage à une soeur qui vient de divorcer et est en période de viduité, ou est-ce qu'il doit attendre que sa période se finisse ?

 

Réponse :

 

Cela est permis pour la femme en période de viduité d’un décès ou d’un divorce définitif (3eme divorce). Mais pour la femme en période de viduité d’un divorce rij3i (رجعي - càd où son mari peut la reprendre immédiatement), ce n'est pas permis, car elle est dans le statut d’une épouse et son affaire n'est pas entre ses mains. 

 

Et donc, il n’est permis ni de sous-entendre une demande de mariage

ni de la formuler explicitement. Et Allah est plus connaisseur.

 

   Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly  

 

Original en arabe  

 

Question posée et traduite par l'Equipe de oummietmoi.


http://Lecouple.enislam.over-blog.com/

 


Allâh – Ta’âla – dit (traduction rapprochée) :

 

« Et on ne vous reprochera pas de faire, aux femmes, allusion à une proposition de mariage, ou d’en garder secrète l’intention. Allâh sait que vous allez songer à ces femmes. Mais ne leur promettez rien secrètement sauf à leur dire des paroles convenables. Et ne vous décidez au contrat de mariage qu’à l’expiration du délai prescrit. Et sachez qu’Allâh sait ce qu’il y a dans vos âmes. Prenez donc garde à Lui, et sachez aussi qu’Allâh est Pardonneur et Plein de mansuétude. »

 

SHeikh ‘Abder-Rahmân as-Sa’dî (rahimahullâh) a expliqué dans le cadre de son commentaire du verset, qu’il s’agit du cas de celle qui observe un délai de viduité suite au décès de son mari, ou celle qui a subi un divorce définitif d’un mari toujours en vie.

 

Il est interdit à toute personne autre que son mari d’offrir une proposition explicite (de mariage), qui est ce qu’on entend par les mots (traduction rapprochée) « mais ne leur promettez rien secrètement » 

 

En ce qui concerne une allusion à une proposition (de mariage), Allâh a déclaré qu’il n’y a pas en cela de péché en le faisant.

 

La différence entre les deux est qu’une proposition explicite ne peut signifier autre chose que le mariage, c’est pourquoi il est interdit de la faire, car cela pourrait la conduire à hâter la fin de sa période de viduité ou de mentir au sujet de la fin de sa période de viduité, parce qu’elle veut se marier.

 

En outre, il ne faut pas parler explicitement d’un mariage en respect des droits du premier mari dont la période de viduité est toujours en cours.

 

Quant à la proposition implicite, c’est celle qui peut signifier le mariage ou autre chose. Il est permis à celui dont le divorce est définitif de dire par exemple : « Je veux me marier » ou « Je souhaiterais que vous m’informiez de la fin de votre délai de viduité. » et ainsi de suite.

 

Cela est permis, car ce n’est pas considéré comme une proposition explicite, et il peut y avoir de sérieux motifs à cela. La même chose s’applique pour la personne qui garde l’intention d’épouser une femme toujours en période de viduité, et cela jusqu’à la fin.

 

Il n’y a pas de mal à cela.

 

C’est ce qui est mentionné dans le verset (traduction rapprochée) :

 

« ou d’en garder secrète l’intention. Allâh sait que vous allez songer à ces femmes. » 

 

Ce sont tous les détails qui précèdent le contrat de mariage, mais le contrat de mariage lui-même n’est pas permis : « qu’à l’expiration du délai prescrit » ce qui veut dire, jusqu’à ce que le délai de viduité soit terminé. [1]

 

Cheikh Abu 'Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa'di


 

Notes : [1] Tayssir ul-Karîm al-Rahmân fî tafsîr Kallâm al-Manân du SHeikh Ibn Sa’dî, 1/176

 

copié de manhajulhaqq.com

Tiré de 3ilm.char3i.over-blog.com

 

http://Lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Divorce & Deuil
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 13:09

tumblr lmc4nk6O3b1qkwmgko1 1280 large

 

Mon conseil à ces hommes est : d'être des hommes dans le vrai sens du terme,

ils doivent se contrôler et ne pas céder à la colère.

Un homme dit au Prophète, paix et bénédictions soient sur lui:

 

"Conseille-moi."

Il a répondu, paix et bénédictions soient sur lui : "Ne te met pas en colère".

L'homme répéta sa demande plusieurs fois,

et le prophète a continué à dire: "Ne te met pas en colère".

 

Et le remède pour les différends qui surviennent entre les époux n'est pas

que le maril'expulse de la maison et l'envoie chez sa famille,  

cela n'est pas permis, sauf dans des circonstances extrêmes.

 

Au contraire, il est approprié pour lui d'être amoureux de sa femme

et de pardonner ses mauvaises actions (sayi'at).

 

Et le Messager d'Allah, paix et bénédictions soient sur lui : "Ne laissez pas le croyant mépriser la croyante."  (Ne méprisez pas, ce qui signifie ne pas haïr ou détester)  "Ne laissez pas le croyant mépriser la croyante, s'il déteste une de ses caractéristique, il sera heureux avec une autre de ses caractéristiques."

 

Ainsi, il est digne pour l'homme d'être un homme dans le vrai sens du terme. Car :

 

- Qui est celui qui oublie toutes les bonnes actions si une mauvaise action se produit ? 

 

- Qui est celui qui oublie toutes les bonnes actions si un mal le touche ?

 

(La réponse est) La femme !

 

Êtes-vous satisfait de vous rabaisser jusqu'à ce que

vous soyez au niveau d'une femme ?

 

Si vous voyez une mauvaise action de sa part alors vous dites :

"je n'ai jamais vu rien de bon de ta part".

 

Ainsi je conseille à nos frères, s'il survient entre eux et leurs épouses des problèmes, ils doivent rester patient, supporter et faire face à la femme de manière appropriée comme nous avons été conseillés par le Prophète, paix et bénédictions soient sur lui.

 

Il a dit, paix et bénédictions soient sur lui : "La femme a été créée d’une côte, si tu la redresses, tu la brises et si tu en tires quelque jouissance, tu en jouis alors qu’elle est tordue". C'est ainsi qu'il a été dit par le Prophète, paix et bénédictions soient sur lui.

 

Et si l'homme obéit à Allah et à Son messager

dans le traitement de sa famille,

Allah remplacera l'animosité et la haine dans son cœur,

 par la compassion et l'amour.

 

Allah l'Exalté dit (traduction rapprochée) :

 

"La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux." (sourate 41 Foussilat - verset 34)

 

Les cœurs sont dans la main d'Allah l'Exalté.

Repousse le mal par ce qui est meilleur, ô croyants !

 

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine


icone_video.gif Télécharger la vidéo

 

copié de minhaj sunna

Tiré de 3ilm.char3i.over-blog.com

 

http://Lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Les conflits conjugaux
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 13:08

130757596450506.jpg

 

Question :Est-il permis à une femme de dire à un homme :  

 

"Je t'aime pour l'amour d'Allah"  ?

 

Réponse :

 

Non, elle ne doit pas ouvrir cette porte !

 

Son amour est dans son cœur,

(et) elle aime chaque croyant et croyante, et tous les musulmans et musulmanes.

 

Cependant, elle ne doit pas ouvrir cette porte pour quelqu'un spécifique, car il serait tenté

et continuerait à lui parler et échanger des paroles d'amour

(pour l'amour d'Allah) et ce qui est semblable à cela,

et de ce fait ils tomberaient dans ce qui est interdit, (donc) non !


icone_video.gif Télécharger la vidéo

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali

 

copié de minhaj sunna

Tiré de 3ilm.char3i.over-blog.com

 

http://Lecouple.enislam.over-blog.com/


Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Célibat
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 13:07

Sans-titre-15.jpg

 

A ceux qui recherchent une femme avec des caractéristiques qui ne se rassemblent pas dans une femme (plutôt dans une houri )...  Un jeune homme a envoyé une lettre à un homme surnommé Abou Aziza pour lui demander de lui chercher une épouse et il énonce dans cette lettre les conditions qu'il veut trouver en son épouse. Abou Aziza lui répont à la fin du poème.

 

 

هذه لمن يطلب زوجة بأوصاف لا تجتمع في امرأة

 

بعث امرؤ لأبي عزيزة مرة  bullet hot برسالة ُبكي وُضحك ما بها

فيها يقول أريد منك صبية  bullet hot  حسناء معروف لديكم أصلها

وأديبة وعفيفة ولطيفة  bullet hot  وكريمة وحليمة ورزينة في عقلها

قد أحرزت في العلم غير شديدة  bullet hot  وعلى النسا طرا تفوق بفضلها

وأريد منها أن تكون مطيعة  bullet hot  أمري فتتبعني وتترك أهلها

وان تكون ذات مال وافر  bullet hot  تعطيه من بعد الزواج لبعلها


فرد عليه أبو عزيزة بقوله


وافى كتابك سيدي وقرأته  bullet hot  وقدعرفت هاتيك المطالب كلها

لو كنت أقدر أن أرى ما تشتهى  bullet hot  طلقت أم عزيزة وأخذتها

 

Séparateur Bleu 2

Un homme envoya une lettre à Abou ‘Aziza

Où l’on rigole et on pleure lorsqu'on lit le contenu

 

Dont il est dit : je veux que tu me cherches une jeune femme

Très belle, dont son origine est connue auprès de vous

 

Qui est polie, chaste et douce

Généreuse, patiente et sobre dans son esprit

 

Qui possède de la science et n’est pas dure

Et qui est distinguée par sa grâce par rapport aux autres femmes


Qu’elle ait beaucoup d’argent et qu’elle en donne à son mari après le mariage

Et je veux qu’elle soit obéissante lorsque je l’ordonne, qu’elle me suit et délaisse sa famille

 

Alors Abou 'Aziza lui a répondu :

 

Monsieur, j’ai bien reçu votre lettre et l’ai lu

Et j'ai compris toutes ces caractéristiques que vous demandez

 

Si je pouvais voir cette femme que vous recherchez

Je divorcerai de Oum 'Azizah (sa femme) et prendrai celle-ci (pour épouse) !

 

 

copié de minhaj sunna

Tiré de 3ilm.char3i.over-blog.com

 

http://Lecouple.enislam.over-blog.com/


Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Les critères à suivre
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 13:05

le-couple-en-islam.jpg

 

Question :

 

Notre frère a un problème avec sa femme.

 

Il mentionne d'abord qu'il est constamment en conflit avec elle pour des raisons insignifiantes la plus part du temps. Que conseillez-vous à ces deux époux ?

 

Réponse :

 

Nous leur conseillons l'indulgence et la douceur, et encouragement à la vérité et à la patience. L'abandon de la polémique et du divorce. Nous conseillons à tous de coopérer sur le bien et l'encouragement à la vérité et l'abandon des differents.  Nous conseillons à la femme d'écouter et d'obéir à son mari dans ce qui est bon. Nous conseillons le mari avec la patience, la patience et ne pas se précipiter quand il s'agit de divorce, de frapper ou de maudire.

 

Chacun d'entre eux se doit de supporter les méfaits de l'autre et utiliser de la douceur dans toutes leurs affaires.  En raison de la parole du Prophète, que la paix et les bénédictions soient sur lui: «la douceur ne se trouve pas dans une chose sans l'embellir, et elle n'est pas ôtée d'une chose sans la nuire.»

 

Et cet acte est inclus dans la déclaration d'Allah, le Très-Haut (traductions rapprochées) : "Et comportez-vous convenablement envers elles." (4-19) "Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance." (2-228)

 

Par conséquent, les disputes constantes et les conflits entre les conjoints sont des motifs de divorce. De même que de maudire et d'injurier . Donc il est obligatoire sur chacun d'eux de garder leurs langues de ce qu'il ne faut pas, les parties du corps de ce qu'il ne faut pas, de la douceur dans leurs affaires et d'indulgence et de la patience.

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llah Ibn Baz


icone_video.gif Télécharger la vidéo

 

copié de minhaj sunna

Tiré de 3ilm.char3i.over-blog.com

 

http://Lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Les conflits conjugaux
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 17:18

tumblr_lgpv6hm8kv1qfk4ono1_500_large.png

 

Question :

 

Un jeune homme pratiquant si il ne trouve pas une jeune fille

pratiquante sur la religion que doit-il faire?

 

Et doit-il épouser une femme non pratiquante puis l'éduquer

sur le livre d'Allah et la sunnah du messager d'Allah salallahou aleyhi wa salam?

 

Réponse :

 

Bonne question !

 

Ce que je conseille, nos frères ceux qui adhèrent à la religion ainsi que les soeurs qu’ils se préservent tous en se mariant… la femme qu'elle se préserve en épousant un homme pieux et un homme se préserve en épousant une femme pieuse.

 

En vérité le prophète salallahou aleyhi wa salam a dit comme il est rapporté dans les deux sahih du hadith de Abu moussa al Ashari radhi allahou anhou :   «L'exemple du bon compagnon et du mauvais compagnons est semblable au porteur de musc et au forgeron. Quant au porteur de musc soit il t'en donne soit te le vend soit tu profites de la bonne odeur alors que le forgeron soit il te brûle tes vêtements soit tu supportes l'odeur infecte.»

 

Pour cela je conseille toutes les soeurs comme je conseille tous les frères qu'ils se renseignent; une femme se renseigne sur un homme pieux et un homme se renseigne sur une femme pieuse.

 

Spécialement pour les femmes en vérité car elles font partis des faibles.

 

Le prophète salallahou aleyhi wa salam dit comme il est rapporté dans les deux sahih: «Traitez les femmes correctement, car elles ont été créées d'une côte, et la partie la plus courbée de la côte est sa partie haute. Si vous essayez de la redresser, elle se cassera, et si vous la laissez telle quelle, elle restera tordue.»

 

En vérité la femme est faible et peut être elle deviendra une fitna pour un homme, je ne dis pas peut-être mais plutôt cela est arrivé. Je conseille la femme pieuse si son père veut être cupide, si il veut (le père) la marier à une personne de la dounya (non pratiquante) : Alors elle dit qu'elle n'est pas prête pour le mariage jusqu'à ce qu'un homme pieux vienne à elle et qu'elle se marie avec un homme pieux.

 

Et nous avons parlé de cela dans "al makhraj minal fitna" et toutes les louanges sont pour Allah.

 

Comme je l'ai dit avant et aussi la femme peut être si elle est déviante, elle fera déviée son mari, je connaissais un noble homme pieux qui est venu nous visiter ici (dammaj). D'un pays parmi la terre spacieuse d'Allah est venu nous visité ici. Et après cela, l'homme pieux, nous n'avons pas remarqué autre chose excepté que sa situation avait changé et ses frères savaient que sa déviance avait été causée par sa femme, qu’Allah récompense ses frères en Allah par le bien. Ils les ont pris (époux et épouses) dans leurs voitures et sont allés chez ses parents (à la femme) de sorte que peut-être elle ne corrompt pas cet homme pieux et ils repartirent et il est retourné à la façon dont il était ; Il est redevenu ce qu'il était.

 

Et hier j'ai été informé qu'il s'est séparé d'elle et qu'il est retourné au bien et à la piété. 

 

En vérité une femme est influencé par un homme

et un homme est influencé par une femme. 

 

Imran ibn Hittan le khariji était un homme d'ahlus sunnah et avait une cousine qui était influencée par les opinions des khawarij. Donc il a voulu l'épouser et il n'a pas pu la changer alors que s'est-il passé après ça, elle l'a amené à l'avis des khawarij. C’est pour cela que le Prophète salallahou aleyhi wa salam dit:  «Chacun de vous à la religion de ses amis, donc qu'il fasse en sorte de bien les choisir.»

 

Donc il est demandé qu'il se renseigne et cherche après une femme pieuse et toutes les louanges sont à Allah, il y a des nobles femmes pieuses dans beaucoup de pays musulmans et dans ceux-là il y a de nobles hommes pieux.

 

Je conseille de renforcer la famille pieuse dès le début de la question du mariage. Qu'il se préserve en épousant une femme pieuse et qu'elle se préserve en épousant un homme pieux et toutes les louanges sont pour Allah.

 

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i 

 

copié de minhaj sunna

Tiré de 3ilm.char3i.over-blog.com

 

http://Lecouple.enislam.over-blog.com/

 

icone_video.gif Télécharger la vidéo

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Les critères à suivre
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 08:09

247174_115319521889176_100002333877898_144338_7881705_n.jpg

  Il y a des épouses qui sont au service de leurs maris, prennent soin d'eux et de leurs parents mais aiment se plaindre à l'occasion et faire valoir leurs bonnes actions. Elles ne se gênent pas pour rappeler de temps à autre à leur mari leurs bienfaits envers lui et l'aide qu'elles ont pu lui fournir dans le passé, ce faisant elles l'irritent car elles se montrent arrogantes et l'humilient. Rappeler ses bonnes actions est un défaut, et une bonne épouse doit veiller à s'en défaire.


C'est encore plus grave quand c'est la femme qui agit ainsi envers son mari. Cette attitude annihile l'oeuvre dont on se targue tant et blesse l'amour-propre de celui qu'on a obligé. Allah (azza wa jall) a interdit cette pratique dans un verset (traduction rapprochée) :  

"Ô les croyants! N'annulez pas vos aumônes par un rappel ou un tort" (1)


 

D'après Abû Dzarr, le Prophète (salallah 'alayhi wa salam) a dit: "(il y a) trois personnes à qui Allah ne parlera pas, et qu'Il ne regardera ni ne purifiera le jour de la résurrection et ils auront un châtiment douloureux". 

 

Abû Dzarr ajoute que le messager d'Allah (salallah 'alayhi wa salam) l'a dit trois fois et qu'il lui a demandé: "Ils ont échoué et ont perdu, qui sont-ils, ô messager d'Allah?".

 

Il répondit: "Celui qui laisse traîner son habit (musbil), celui qui rappelle ses bienfaits et celui qui se parjure pour écouler sa marchandise"(2)

 

Il est rapporté d'Ibn 'Abbas (qu'Allah l'agrée): "Le bien ne s'accomplit qu'en respectant trois conditions: en s'empressant de le faire, en minimisant sa valeur et en le dissimulant.

En s'empressant de le faire, on le facilite; en le minimisant, on l'amplifie et en le dissimulant on l'accomplit véritablement" (3).

 

Un homme prodigua à ses parents le conseil suivant:  

"Si vous donnez un coup de main à un homme, oubliez-le ensuite" (4).

 

Un poète a dit:

.

À cause du rappel de tes bienfaits tu as gâché

tout le bien que tu as fait

Sache que l'homme généreux ne rappelle pas

ce qu'il a donné. (5)

.

Selon Ach-Châfi'î,

"Le rappel des bienfaits a plus d'effets sur les coeurs que les dents (les lames) d'une lance" (6).

 

Al Bârûdî a dit:

 

"J'ai supporté, par peur des reproches, toutes sortes de calamités.

Car il vaut mieux supporter les malheurs de la vie qu'endurer ces rappels" (7).

 

Bien que le rappel et l'énumération des services rendus ne fassent pas partie des caractéristiques des personnes généreuses, il est permis de le faire si on a des reproches à faire à l'interlocuteur, ou au contraire, des excuses à lui présenter.


Ibn Hazm a dit: "Il y a deux situations dans lesquelles il est louable de (faire) des choses qui sont autrement blâmables: quand l'on doit blâmer autrui ou lui présenter des excuses, il est louable d'énumérer les services rendus. C'est une pratique qui n'est pas recommandée en dehors de ces deux cas" (8).

 

C'est pour cela qu'il est permis à l'épouse, si elle a à se plaindre de son mari ou veut s'excuser auprès de lui, de lui rappeler quelques-uns des services qu'elle lui a rendus, non pas dans le but de se vanter de ses bienfaits et de l'humilier, mais de lui rappeler le rang et l'estime qu'il a auprès d'elle.

 

Cheikh Muhammad Ibn Ibrahîm al Hamad

 

Retranscription: oumomeya

 

(1) sourate Al Baraqa, verset 264

(2) Rapporté par Muslim (106)

(3) 'Uyûn Al Akhbâr 4/177

(4) 'Uyûn Al Akhbâr 4/177

(5) 'Uyûn Al Akhbâr 4/177

(6) Diwân Ach-Châfi'î avec le tahqîq de Dr 'Abdul Mun'im Khaffâjî p. 135

(7) Ad-Dîwan d'Al Bârûdî p.549

(8) Al Akhlâq Wa Siyar d'Ibn Hazm p.78


 

Les erreurs commises par les épouses - Pages: 31-33


Copié de rappel01.fr

Tiré de 3ilm.char3i.over-blog.com

 

http://Lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans La vie de couple
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 13:39

Sans-titre-1.jpg

 

La question 2 de la Fatwa numéro ( 10778 )


Q2: Je suis un homme marié depuis près de six mois, et mon épouse vit toujours chez ses parents qui ne lui ont pas permis de venir vivre avec moi. Dois-je procéder à l'immolation ou non? Prière de me fournir une explication.

 

R2: Il est des devoirs du musulman de faire l'immolation d'une bête,

que son épouse soit avec lui ou non.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre

Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons. 

 

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')

 
Membre Vice-président du Comité Président
`Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

 

Copié de Alifta.net

http://Lecouple.enislam.over-blog.com/ 

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans La vie de couple