Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Que Cherchez-Vous ?

Nous nous désavouons de toutes les publicités que vous pouvez voir sur le blog, ceci est imposé par l'hébergeur.  Nous allons essayer de règler le problème au plus vite biidnillah. En attendant, nous vous invitons à télécharger un bloqueur de pub selon votre navigateur : 

 

Pour Internet Explorer : AdblockIE / Pour FireFoxAdblock Plus  

Pour Google chrome : Abdlock Plus / Pour Opéra Abdlock Plus

29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 16:50

lklk.jpg

 

La question 2 de la Fatwa numéro ( 4220 )

 

Q2: Le Kôhl et les cosmétiques utilisés pendant la journée

du mois de Ramadan rompent-ils le jeûne ? 

 

R2: Si le jeûneur met le Kôhl pendant la journée du mois de Ramadan, ceci n'invalide pas son jeûne.

Il en est de même pour celui qui enduit sa tête d'huile pendant la journée du mois de Ramadan.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre

Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
 
Membre Vice-président du Comité Président
`Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz
 

Copié de Alifta.net

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Pendant le Ramadan - Le jeûne
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 22:30

[000497]

 

icone_audio.gifAudio à télécharger

 

Question :


Que doit faire une soeur convertie vivant dans un pays mecreant

et qui n'a pas de tuteur musulman dans sa famille pour la marier ?

 

Réponse :


Dans un pays mécréant, cela peut-être encore plus simple,

car elle pourra y confier son tutorat à quelqu’un.

 

Et c’est un sujet à propos duquel j’ai été interrogé à plusieurs reprises :

qu’une femme se convertisse, qu’elle entre dans l’Islam,

et qu’un homme musulman veuille l’épouser.

 

Mais les membres de sa famille sont mécréants, tout comme l’Etat.

 

Que peut-on dire ?

 

Dans un cas comme celui-ci, moi, je leur ai répondu par la chose qui est pour moi la plus proche de la vérité, lui est qu’elle prenne comme tuteur un musulman suivant la voie des pieux prédécesseurs, en passant par sa femme, et elle lui délègue la tâche (de la marier), avec des témoins musulmans suivant la voie des pieux prédécesseurs, des étudiants en science religieuses suivant la voie des pieux prédécesseurs, et il contracte le mariage.

 

Ceci, s’ils se trouvent dans un pays mécréant. 

 

Réponse donnée lors de ses cours journaliers sur paltalk le 11 décembre 2005

 

Sans titre 1-copie-10

 

Question :

 

Une femme c'est convertie à l'islam , qui doit être son tuteur ?

 

Réponse de Cheikh Al-Fawzan :

 

BUL018 Si elle est dans un état musulman,

 

Son tuteur sera le chef (ou responsable) de l'autorité des musulmans ou son représentant ou un représentant du tribunal légitime (islamique) le juge.

 

BUL018 Mais si par contre elle se trouve dans un état non islamique,

 

Son tuteur sera le centre islamique, le président du centre islamique, celui vers qui les musulmans font retour dans cet état , il sera lui ( le président du centre ) son tuteur car il prend la place du chef d'état des musulmans .

 

réf : numéro de la fatwa 548


Cheikh Al-'Allaamah Ahmad Ibn Yahya An-Najmi

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan

 

 

copié de france-salafi.fr

Tiré de 3ilm.char3i.over-blog.com

 

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Tuteur & Dot
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 18:32

4324258839_f8a5b2d429.jpg

icone_audio.gifEcouter le Cheikh

 

Question :

 

Une questionneuse dit : est-il permis à la femme de réciter du Coran

entre les femmes en ouverture et en clôture d’une fête de mariage ?

 

Réponse :

 

Oui mais sans que cela ne soit l’ouverture.

 

Si c’est la fête d’un mariage ou d’une ‘aqiqa, il n’y a pas de mal si cela est possible.

 

Il ne faut pas que cela soit filmé.

 

Il ne faut pas que cette femme soit filmée ni les autres femmes

et il ne faut pas que sa voix soit enregistrée.

 

Si elle ne craint pas d’être filmée ou que sa voix soit enregistrée

afin que cela ne parvienne pas aux hommes et qu’ils disent que c’est la voix d’une telle.

 

Parce qu’il se peut qu’elle récite en psalmodiant et il n’est pas permis que

la récitation psalmodiée d’une femme soit écoutée par un homme qui lui est étranger.

 

فَلا تَخْضَعْنَ بِالْقَوْلِ فَيَطْمَعَ الَّذِي فِي قَلْبِهِ مَرَضٌ وَقُلْنَ قَوْلاً مَعْرُوفاً

 

« Ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage,

afin que celui dont le cœur est malade ne vous convoite pas.

Et tenez un langage décent. »

 

Elle peut également donner des conseils, si c’est une femme qui a de la science et du bien.

 

Elle conseille sans se faire filmer ni enregistrer.

 

Si elle est entre des femmes de confiance, il n’y a pas de mal.

 

Et c’est Allah qui accorde la réussite.

 

Cheikh Mouhamed Ibn Abdelwahab Al-Yamani Al-Wassabee

 

copié de forum.daralhadith-sh.com

Tiré de 3ilm.char3i.over-blog.com

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/


Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Préparatifs & fête de mariage
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 18:30

564310_435811969791616_1320472477_n.jpg

 

Question: La discussion entre fiancés par téléphone est-elle religieusement permise ou pas?

 

Réponse : La discussion entre fiancés par téléphone ne présente aucun mal  :


puce10.gif si cela est fait après acception de la demande en mariage

puce10.gif et que la discussion est dans le but de se mettre d'accord,

selon le besoin, sans qu'il n'y ait la moindre tentation.

 

De plus, si cela se fait par l'intermédiaire de son tuteur,

cela est meilleur et plus éloigné de toute doute.

 

Quant aux discussions entre hommes et femme, entre jeunes garçons et jeunes filles, sans qu'il n'y ait de demande en mariage entre eux mais plutôt pour faire connaissance comme ils disent cela est blâmable et interdit, cela pousse à la tentation et à commettre la turpitude

 

Allah dit dans la traduction approximative :

 

"Ne soyez pas complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le coeur est malade ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent." Sourate al ahzab verset 32

 

Ainsi, la femme n'adresse la parole à un homme étranger que si besoin en est,

dans un langage convenable, sans tentation ni ambiguité.

 

Les savants ont d'ailleurs mentionné que la femme, en état de sacralisation,

formule la talbiya mais ne hausse pas la voix.

 

Nous trouvons dans le hadtih :

 

" Si une chose vous arrive durant la prière,

que les hommes glorifient et les femmes tapent des mains"

boukhari, Muslim (glorifié c'est dire : soubhanallah )

 

Ce qui prouve que la femme ne fait pas entendre sa voix aux hommes que dans des situations

où elle a besoin de leur parler, mais avec pudeur et timidité, et Allah sait mieux.

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan

 

question 132 du livre recueil de fatwas concernant les femmes.

copié de france-salafi.fr

Tiré de 3ilm.char3i.over-blog.com

 

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/

 

Voir aussi : Les conversations télèphoniques avec le fiancé

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Les fiançailles
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 23:51

mmm.jpg

 

Ibn Taymiyya -qu'Allah Le Très Haut lui fasse miséricorde-a été questionné sur l'homme qui résiste un mois ou deux mois sans avoir de rapport intime avec son épouse.

 

Est-ce qu'il aura commis un péché et est-ce qu'on doit lui réclamer de le faire ?

 

Il répondit :

 

Il est un devoir pour l'homme d'avoir des rapports intimes, loyalement, avec son épouse !

 

Et ceci s'avère parmi les droits les plus garantis envers elle, pire que de la nourrir.

 

Les rapports intimes sont une obligation et il a été mentionné (par certains savants) que :

 

BUL059 ceci est obligé une fois tous les quatre mois


BUL059 et (d'autres) ont dit que ceci s'appliquera selon la capacité et les besoins comme lorsqu'il la nourrit avec la mesure de ses besoins (à la femme) et de sa capacité (à l'homme).

 

Et ce (dernier ) avis est le plus authentique parmi les deux avis et Allah est plus savant. 

 

(Réf:Livre/Madjmoù3 el Fatâwâ ,v/32 ,p/269 )


 

سئل ابن تيمية رحمه الله تعالى عن الرجل إذا صبر على زوجته الشهر والشهرين لا يطؤها فهل عليه إثم أم لا وهل يطالب الزوج بذلك ؟

فأجاب: يجب على الرجل أن يطأ زوجته بالمعروف وهو من أوكد حقها عليه أعظم من إطعامها والوطء الواجب قيل إنه واجب في كل أربعة أشهر مرة وقيل بقدر حاجتها وقدرته كما يطعمها بقدر حاجتها وقدرته وهذا أصح القولين والله أعلم مجموع الفتاوى 32/269ـ272

 

clipart_fleches_0198.pngOriginal en arabe

 

Cheikh al Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah

 

Tiré de slf2.forumgratuit.tv
Copié de 3ilm.char3i.over-blog.com

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Les rapports intimes
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 23:22

istock_000011423634xsmall.jpg

icone_audio.gif Ecouter le Cheikh

 

Question :

 

Une femme qui était mécréante s’est convertie à l’islam.

Elle a commis la fornication avant de se convertir.

 

Si elle se marie, a-t-elle le droit à sept jours comme la vierge lorsqu’elle se marie ou bien trois jours seulement comme celle qui a déjà été mariée ?

 

Réponse :

 

Elle n’est pas vierge donc elle a trois jours si un musulman se marie avec elle

 

Et c’est Allah qui accorde la réussite.

 

Cheikh Mouhamed Ibn Abdelwahab Al-Yamani Al-Wassabee


Tiré de forum.daralhadith-sh.com

Copié de 3ilm.char3i.over-blog.com

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/

 

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans La polygamie
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 20:08

 

 

1 -- Fatwa de Cheikh Al Albani --

 

Question :

J’ai lu dans le livre « La description du jeûne du prophète durant le mois de Ramadan », de Salim Hilali et ‘Ali Hasssan ‘Abdul-Hamid que la femme enceinte et celle qui allaite, si elles craignent pour leur vie ou celle de leur enfant, rompent leur jeûne et nourrissent (en guise d’expiation) pour chaque jour non-jeûné une personne indigente, sans avoir à accomplir ce jeûne ultérieurement. Quelle est la véracité de ces propos ? Nous espérons une explication qu’Allah vous récompense par un bien.

Réponse de cheikh Al Albany (Rahimahu llah): 

Il ne leur est pas demandé de repousser ultérieurement leur jeûne, mais il leur est demandé, en guise d’expiation, de nourrir un pauvre pour chaque jour non jeûné. Telle est la réponse, la bonne réponse.

Quant à la condition citée, qui est :
« Si la femme enceinte ou la femme qui allaite craint pour sa vie ou celle de son enfant », cette condition a été établie à partir d’efforts personnels de certains savants.

Elle ne peut être imposée à la femme enceinte ou la femme qui allaite car le prophète (
salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Allah, l’Exalté, a dispensé de jeûne la femme enceinte et la femme qui allaite ».

Ibn ‘Abass a commenté le verset (traduction rapprochée) : « Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, jeûnera (plus tard) un nombre égal de jours. Et à ceux qui ne peuvent jeûner qu’avec difficulté, incombe, en expiation, de nourrir un pauvre ». Il a dit : « La femme enceinte et la femme qui allaite doivent nourrir un pauvre ».La condition précédemment citée est ici inexistante : que la femme enceinte ou celle qui allaite craint pour sa vie ou celle de son enfant.

En résumé : Il est donc permis à toute femme enceinte et à toute femme qui allaite de rompre son jeûne mais elles doivent en guise d’expiation nourrir un pauvre pour chaque jour non jeûné et elles ne sont pas tenues d’accomplir leur jeûne ultérieurement.

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany


Fatwa extraite de la cassette numéro 25/2, face A.

Traduit par Abu Abdillah - Revu par les salafis de l'est

Tiré de salafs.com

 

Image ou Tube PNG

 

 

2 -- Fatwa de Cheikh Ibn Baz --

 

R: La femme enceinte et celle qui allaite obéissent au même jugement que le malade. Si elles ont de la peine à jeûner, il leur est légal de rompre le jeûne et de le compenser, une fois qu'elles en auront la possibilité, exactement comme le malade. Pour certains savants, elles doivent se contenter de nourrir un pauvre pour chaque jour manqué. Mais cet avis est faible et n'est pas vraisemblable. La vérité est qu'elles doivent compenser le jeûne comme le voyageur et le malade, suivant Sa parole (Exalté soit-Il) Quiconque d'entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d'autres jours. Cela est également démontré par le hadith de Anas ibn Mâlik Al-Ka`bî qui dit que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit: Certes Allah allégea le voyageur du jeûne et de la moitié des prières (de quatre Rak'at, cf.: 'Awn Al Ma'boud), ainsi que la femme enceinte et celle qui allaite du jeûne. rapporté par les cinq. .

 

Fatwa de Cheikh Ibn Baz

Copié de Alifta.net

 

Fatwa 2-2 : ICI : L'avis qui prêche l'annulation de la compensation du jeûne par la femme enceinte et celle qui allaite est un avis invraisemblable. De Cheikh ibn Baz

 

Fatwa 2-3 : ICI : De la compensation et du don de la nourriture par la femme enceinte et celle qui allaite. De Cheikh ibn Baz

 

Image ou Tube PNG


 

5 -- Deux fatwas de Cheikh Al Outheimine --


1 - Question : Quand est-il de la femme enceinte ou celle qui allaite qui, tout en étant forte, active et résistante au jeûne, s’abstient de l’observer sans excuse, quel est le jugement sur cela ?

Réponse :  Il n’est pas permis à la femme enceinte ni à celle qui allaite de ne pas observer le jeûne du Ramadhân, si ce n’est pour une excuse valable. Si elle s’en abstient, il est obligatoire pour elle d’effectuer un jeûne de rattrapage [une compensation], sur la base de la parole d’Allâh – Ta’âla : « Quiconque d’ entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours » [1]

Le sens à cela est le malade. Si leur excuse consiste dans leur peur des effets du jeûne sur leur enfant, elles devront, selon l’avis de certains des Gens de science, procéder en plus du jeûne de rattrapage à un don de nourriture au profit d’un pauvre pour chaque jour de jeûne non jeûné. La nourriture peut être du blé, du riz, des dattes ou d’autres aliments consommés par les gens. Certains savants disent : elles peuvent se contenter du jeûne de rattrapage dans tous les cas. Car l’obligation du don de nourriture ne repose sur aucune preuve tirée du Livre et de la Sounnah. Le principe de base est que l’on est déchargé de son application jusqu’à la levée d’une preuve. C’est l’avis de l’imam Abû Hanîfa (rahimahullâh), qui s’avère être le plus solide. [2]


2- Question : Concernant la femme enceinte qui craint les effets du jeûne sur elles-mêmes ou sur son enfant, et s’en abstient pour cette raison. Quel est le jugement ?

Réponse :  Notre réponse sur cela est : la femme enceinte ne se situe que dans deux cas :

Le premier de ces cas : elle n’a aucune excuse à ne pas jeûner.

Le deuxième de ces cas : est celui d’une femme enceinte incapable de jeûner soit pour une grossesse avancée, soit pour une faiblesse physique ou pour une autre raison. Dans ce cas, elle ne doit pas observer le jeûne. Elle doit éviter le jeûne si son fœtus risque d’en être affecté. Si elle cesse le jeûne, elle devient comme tous ceux qui sont autorisés à ne pas l’observer pour une excuse valable ; elle devra procéder à un jeûne de rattrapage en l’absence d’une excuse. Quand elle aura accouché et recouvré sa propreté rituelle, elle devra effectuer le jeûne de rattrapage [à titre de compensation]. Mais l’excuse liée à la conception de l’enfant est parfois suivie par l’excuse due à son allaitement. Car celui-ci nécessite que la mère se nourrisse bien, et particulièrement au cours des longues journées de l’été marquées par une chaleur ardente. En effet, elle a alors besoin de s’abstenir de jeûner pour pouvoir allaiter son enfant. Nous disons à celle qui se trouve dans ce cas : Rompez. Mais quand vous n’avez plus d’excuse, vous devrez procéder au rattrapage des jours non jeûnés.

Certains des Gens de science ont dit que si la femme enceinte qui allaite s’abstient de jeûner parce qu’elle craint pour son enfant en jeûnant, sans qu’elle craigne pour elle-même ; elle doit compenser ce jeûne en nourrissant un pauvre pour chaque jour de jeûne non jeûné […] [3]
 
[1] Coran, 2/184
[2] Madjmu’ Fatâwa du SHeikh Ibn Uthaymîn, 19/161-162
[3] Madjmu’ Fatâwa du SHeikh Ibn Uthaymîn, 19/162-163

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article454

 

Image ou Tube PNG

 

6 -- Fatwa de Cheikh Al fawzane --

 

[...]  Grossesse et Allaitement : Si à cause du jeûne résulte un mal causé à la femme ou au bébé ou aux deux, elle peut rompre le jeûne si elle est enceinte ou allaite. Mais si le mal pour lequel elle rompt son jeûne s’applique seulement à son bébé et pas elle, alors elle doit rattraper les jours de jeûne qu’elle a manqué et nourrir un indigent chaque jour manqué. Et si le mal s'applique seulement à elle, il lui est suffisant de rattraper les jours manqués. Ceci, car la femme enceinte et la femme qui allaite tombent sous la généralité de la Parole d'Allah :  « Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter (qu’avec grande difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre » [sourate Al-Baqara : 184]

Al-Hafidh Ibn Kathir (rahimahullaah) a dit dans son tafsir (1/379) : « Parmi ceux qui tombent sous la signification de ce verset sont les femmes enceintes et celles qui allaitent, si elles craignent pour elles ou pour leurs enfants. » Et Shaikhul-Islam Ibn Taimiya a dit : « Si une femme enceinte craint pour son fœtus, elle ne doit pas jeûner et rattraper au lieu de cela chaque jour de jeûne manqué et nourrir un indigent avec de 2 kilogrammes de pain. »

 

[Majmu'-ul-Fatawa : 25/318]


 

...

 

 

7 - POUR RESUMER LES DIVERSES AVIS



Il y a divergece sur le sujet, voici les diverses avis :

 

Les deux compagnons Ibn 'Abbas et Ibn 'Oumar, et le cheikh al Albani :
- peur pour elle ou pour le bébé nourrire un pauvre sans rattrapage.

 

Cheykh al Outheimine :
- Si pas d'excuse valable rattrapage des jours manqués
- peur pour l'enfant rattrapage des jours manqués + nourir un pauvre

Cheykh al Fawzan :
- cela cause un mal pour elle ou pour elle et son bébé rattrapage des jours manqués
- cela cause un mal pour l'enfant uniquement rattrapage + Nourrire un pauvre.

Ibn Taymiyua :
- peur pour le bébé rattrapage + nourrire un pauvre

Ibn Kathir :- peur pour elle même ou pour le bébé rattrapage + nourrire un pauvre

 

Copié de el-ilm.net............

 

 

...

 

BUL020 Les deux imâms - Ach-Châfi’î et Ahmad - sont d’avis pour l’obligation de la compensation sur la base de ce qu’on rapporte de Ibn ‘Abbâs dans le commentaire de la Parole d’Allâh – Ta’âla (traduction rapprochée) : « Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter (qu’avec grande difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre. » [1]

 

Il dit : « Ce verset a été révélé pour l’homme et la femme âgés qui ne peuvent jeûner, et doivent donc rompre le jeûne et nourrir, en lieu et place, chaque jour un pauvre, de même pour la femme enceinte et celle qui allaite, s’ils elles craignent… » Abû Dâwoud dit : « C’est-à-dire, pour leurs enfants. »

 

SHeikh al-Albânî dit que c’est un récit authentique.

 

BUL020 Les Hanafîtes et Malikites ont été d’avis qu’elles devraient rattraper les jours manqués et non nourrir un pauvre, ce qui est l’avis de al-Hassân, ‘Atâ, an-Nakha’î, az-Zouhrî, et c’est également l’avis adopté par al-Awzâ’î et as-Soufyân ath-Thawrî. Mais on ne trouve aucun texte qui soutienne cette obligation, et le principe de base est la dispense de toute obligation.

 

BUL020 Mais il est authentifié que Ibn Abbâs et Ibn ‘Oumar ont jugé concernant la femme enceinte et celle qui allaite, lorsqu’elles craignent pour elles ou leurs enfants, de rompre le jeûne et de nourrir un pauvre, car elles entrent sous le coup du verset, et on ne connaît aucun Compagnon qui se soit opposé à eux. Ibn al-Qayyîm a dit : « Ce fut l’avis adopté de Ibn ‘Abbâs et d’autres : nourrir en lieu et place du jeûne. »

 

BUL020 SHeikh Taqî ad-Dîn dit : « Elles rompent et elles compensent ; nourrir pour chaque jour de jeûne non jeûné de ce que les gens mangent. Et cela est l’avis de la majorité des dogmes de pensées qui disent : Le jugement de base reste le fait de nourrir (en compensation) pour qui n’a pas la capacité de jeûner. » 

 

BUL020 At-Tirmidhî dit : « Ce qui doit être fait selon les Gens de science, elles rompent et elles nourrissent en compensation. » [2]

 

BUL020 L’imâm ach-Chawkânî dit à propos du hadith dispensant du jeûne la femme enceinte et celle qui allaite :

 

« Ce hadith indique que la femme enceinte et celle qui allaite sont autorisées à ne pas jeûner. C’est ce que les jurisconsultes soutiennent au cas où celle qui allaite craint pour le nourrisson et celle qui est enceinte pour son enfant ; elles doivent s’abstenir de jeûner. Abû Tâlib a dit : il n’y a pas de divergence sur sa permission. » [3]

 

Notes

[1] Coran, 2/184

[2] Tawdhîh ul-Ahkâm min Bouloûgh al-Marâm du SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm, 3/569-570

[3] Nayl al-Awtâr min Asrâr Mountaqa al-Akhbâr de ach-Chawkânî, 8/368

 

copié de manhajulhaqq.com

Tiré de 3ilm.char3i.over-blog.com

 

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Compensation - expiation du jeûne
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 15:55

Sans-titre-9.png

 

Ecoutez le Cheikh Abdallah Al Adani

 

Question : Je souhaite me marier mais mon épouse refuse

que je le fasse. Puis-je me marier en secret ?

 

Réponse : D’abord, conseille-la, fais des efforts dans cela et rappelle-lui qu’elle n’a pas le droit de t’empêcher de te marier alors que tu en as besoin. Et ceci est un conseil pour les femmes qui empêchent leurs maris de se marier en leur disant expressément ou non, d’une quelconque manière, alors que leurs maris en ont besoin. Elles doivent craindre Allah.

 

En effet, ceci peut causer préjudice à la femme tout comme à son mari. Ceci peut le faire tomber dans la fornication ou l’interdit. Ceci peut également être une cause pour déséquilibrer son foyer, car s’il n’a pas la possibilité de se marier cela peut le pousser à avoir un mauvais comportement avec sa famille et son épouse. Il la verra comme un obstacle entre lui et ce qu’il veut. Cela sera une cause de mauvaise entente entre eux. Elle en ignorera la cause alors que cela provient d’elle, car elle lui a interdit une chose qu’Allah lui a permis. Et cela ne l’empêche pas, en cas de besoin, de le rappeler à Allah, de lui dire d’être juste et de craindre Allah envers elle et ses enfants. Et l’affaire appartient à Allah, Il choisit pour Ses serviteurs ce qu’Il veut.

 

L’autre conseil est pour quiconque souhaite se remarier : il convient de ne le faire que s’il peut le faire convenablement. Et ce, afin de ne pas tomber dans l’erreur. Il est possible qu’un homme se remarie et que cela lui cause préjudice ainsi qu’à d’autres. Ce n’est pas une simple expérience manquée ou un essai sans en avoir les capacités.


 Notre Seigneur a mis pour cela des conditions

et les savants ont mentionné des règles.

 

Donc celui qui à la capacité de l’accomplir de manière convenable, qu’il le fasse. Et celui qui ne le peut pas, qu’il patiente. Et louange à Allah, il a ce qui lui suffit. Et si cela ne lui suffit pas, il accomplit les causes correctes, et le fait sans que cela ne cause de tord à quiconque. « Ne vous faites pas du tord à vous même et n’en faites pas aux autres. » Quant à cette question, comme nous l’avons mentionné, il doit essayer d’éclaircir cette affaire du mieux que possible et faire des efforts pour cela.

 

Quant au mariage en secret, je ne le conseille pas : Premièrement, car cela peut être en contradiction avec la législation. Comment peut-il y avoir un mariage sans être annoncé, alors qu’il y a consensus des savants quant au fait que la différence entre le mariage et la fornication est l’annonce du mariage ?

 

Malheureusement, il y a des gens dans d’autres pays que le notre, et nous craignons que notre pays soit éprouvé par cela également, une chose qui est devenue très répandue, il l’appelle : le mariage privé. Surtout qu’ils prennent une parole, qui est une erreur, très loin de la vérité, qui dit que la femme peut se marier elle-même comme cela est l’avis de certains hanafites. Et ceci est une erreur. Les textes du Livre et de la Sunna prouvent que la femme ne peut pas se marier elle-même, c’est plutôt son tuteur qui doit la marier. Allah a dit : « Et n’épousez pas les femmes associatrices tant qu’elles n’auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu’une associatrice, même si elle vous enchante. » Et regardez ce qu’Il a dit ensuite en ce qui concerne les femmes  : « Et ne donnez pas d’épouses aux associateurs tant qu’ils n’auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un associateur même s’il vous enchante. »  Il a dit au sujet de la femme croyante « Et ne donnez pas d’épouses »  Et au sujet de l’homme, Il a dit :  « Et n’épousez pas »

 

Cela prouve que l’homme peut se marier lui-même. Quant à la femme, elle ne peut pas se marier elle-même, c’est son tuteur qui se charge de cela. Et ceci est clair dans la parole du Prophète salla lahu aleihi wassalam : « Il n’y a pas de mariage sans tuteur. » Et pire que cela encore, malheureusement, le jeu qui est pratiqué par certaines personnes en occident. Un mariage qui ressemble au mariage de jouissance des chiites, c’est une sorte de fornication. Ceci est interdit, ce n’est pas permis. Il faut donc faire attention à cela.

 

Mais, comme nous l’avons mentionné, si tu crains pour ta personne, marie toi et l’agrément de la première épouse n’est pas une condition de validité du mariage. Cependant, saches que dans cette affaire tu dois être réaliste. « Ne vous faites pas du tord à vous même et n’en faites pas aux autres. » Et c’est à Allah que l’on demande l’aide.

 

Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/

iMage : © Lecouple.enislam

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans La polygamie
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 04:49

wedding-ideas-we-love-floral-adorned-chandeliers-4-copie-1.jpg

 

Cheikh Al Otheymin: O serviteurs d'Allah en vérité, nous sommes en proie depuis un certain temps à une grande épreuve fait par des gens à qui Allah a favorisé le mariage. Et cela, est leur prise de photos de la fête de mariage, photos avec l'appareil photo et peut-être avec des cassettes qui peuvent être placés dans la télévision et ce sont les cassettes vidéo. Ceci est l'affliction à laquelle nous sommes en proie. Et je ne connais pas l'intention de ces personnes.


Le font-ils pour augmenter l'amour entre le mari et sa femme?

Ou le font-ils parce que c'est plus agréable à la femme de la part du mari?

Ou le font-ils pour annoncer le mariage? Ou le font-ils parce que cela les rapproche d'Allah le Très-Haut? Ou le font-ils parce que c'est de l'ingratitude envers Allah pour cette grâce?

 

Aucun bénéfices mondains et religieux ne sont obtenues par le biais de cette action répréhensible et interdite. Au contraire, la seule chose qui est obtenue à partir de cette exposition est leur désobéissance à Allah le Très-Haut,  et enlever le voile de la timidité du mari et de la femme, et de la communauté des femmes. Ces photos qui sont prises seront exposés pour les spectateurs quand ils veulent les regarder. Est-ce que cela vous plaît d'exposer vos femmes devant des personnes immorales? Est-ce que cela vous plaît d'exposer vos femmes devant des gens, qui à chaque fois que quelqu'un voudra voir le visage de ta sœur, ou le visage de ta fille, ou le visage de ta femme? Est-ce que cela vous plaît ô croyants? Avez-vous de la jalousie? Avez-vous foi en Allah? Ne craignez-vous pas le châtiment d'Allah? Ne craignez-vous pas que la faveur qui a été envoyé sur vous se transforme en une punition? Ne craignez-vous pas le Créateur de la terre et des cieux? N'avez-vous pas peur d'etre unis avec les ennemis d'Allah parmi les mécréants et ceux qui leur ressemblent? Parce que le Prophète a dit: Celui qui imite un peuple , en fait parti.

 

Êtes-vous heureux que le mari et la femme soit puni par la haine et l'animosité entre les deux jusqu'à ce que le lien familial se dissout? Toutes ces choses sont possibles et peuvent se produire même si on nous donne un répit lors du commencement de la désobéissance envers notre Seigneur. Ce n'est qu'un répit d'Allah, l'Exalté. Et le Prophète  a dit : En vérité, Allah accorde un répit à l'oppresseur jusqu'à ce qu'Il le saisisse, il ne le libére plus. Et le Messager d'Allah  a récité: Telle est la rigueur de la prise de ton Seigneur quand Il frappe les cités lorsqu’elles sont injustes. Son châtiment est bien douloureux et bien dur.

(Sourate Hud 11:102)


Ô gens! réflechissez, et utilisez votre intelligence concernant cette affaire. Quel est le résultat, quels sont ses bénéfices, quels sont ses inconvénients? Certes, Allah vous a donné des intellects, Il ne vous a pas fait comme des animaux qui ne savent pas ce qui est fait pour eux. Ils sont conduits à leur lieu d'abattage et ils y vont docilement, et ils sont conduits à leur lieu de pâturage alors ils y vont docilement. Vous avez un intellect, avec vos esprits vous percevez ce qui est bénéfique et ce qui est nuisible. Et Allah a parfait sa faveur sur vous en envoyant sur vous Son livre et par ce qu'Il a révélé à Son messager Muhammad salla lahou aleihi wassalam

 

Cette affaire est horrible !


Cette affaire est connue par la législation, connu par l'intellect, perçu par les sens. Cela n'est caché à personne, sauf celui à qui Allah a effacé la lumière de sa perspicacité et a diminué la jalousie de son cœur et diminué la religion de son cœur.

 

Ô Musulmans, Ô vous qui avez de la jalousie, réflechissez sur cet affaire que vos savants vous ont interdit. Ne laissez pas cette bénédiction vous entraînez dans un abîme. Cet affaire est mal, cet affaire est haram, et cet affaire est un prélude à la corruption, cet affaire conduit progressivement à la jouissance et au plaisir haram. Parce que quiconque prend ces photos, ou soit sur cassettes vidéo ou caméra, il est capable de regarder et de profiter de ces photos à chaque fois qu'il veut les regarder. Cette question est très claire. Mais où sont ces gardiens désignés, ceux qui ont une responsabilité directe sur ces femmes. Et où sont les gardiens sur les affaires en général, ceux qui ont la capacité de discipliner ceux qui le font avec une discipline qui va avoir un effet dissuasif sur eux et les autres. C'est à nous d'être forts dans la religion d'Allah. Et c'est à nous de ne pas être concernés par quelqu'un d'autre que Allah l'Exalté. Et c'est à nous de fixer les limites d'Allah. Et en vérité, je vous jure que celui qui établit les limites d'Allah, pour l'amour d'Allah, d'après ce que les lois d'Allah exigent alors Allah l'aidera contre tous ses ennemis.

 

Ô les croyants, Ô les gardiens désignés , Ô gardiens généraux, en vérité, il est sur nous tous de se réunir pour éliminer ce phénomène de mal corrompu. Par Allah cette corruption n'est pas une mince affaire, même si certaines personnes les prennent à la légère.

 

Jouir du mariage ne se produit qu'en montrant sa gratitude pour les bénédictions d'Allah et en établissant les décrets que la loi permet et ne pas aller au-delà ou dépasser les limites d'Allah ou Ses lois. Allah l'Exalté dit: Si les habitants des cités avaient cru et avaient été pieux, Nous leur aurions certainement accordé des bénédictions du ciel et de la terre. Mais ils ont démenti et Nous les avons donc saisis, pour ce qu’ils avaient acquis. Les gens des cités sont-ils sûrs que Notre châtiment rigoureux ne les atteindra pas la nuit, pendant qu’ils sont endormis? Les gens des cités sont-ils sûrs que Notre châtiment rigoureux ne les atteindra pas le jour, pendant qu’ils s’amusent? Sont-ils à l’abri du stratagème d’Allah? Seuls les gens perdus se sentent à l’abri du stratagème d’Allah. (Sourate Al A'raf: 7:96-99)

 

En vérité, c'est sur nous, les croyants, une responsabilité. Nous ne sommes pas comme ceux qui ne croient pas, et jouissent et mangent comme mangent les bestiaux, tandis que le feu est leur destination. En vérité, c'est sur nous, les croyants, ceux qui remercient Allah de nous avoir favoriser avec la foi, il y a une grande responsabilité sur nous que nous mettions en œuvre les lois d'Allah. C'est la liberté qui est la liberté bénéfique non une totale liberté aux dépens des autres.

 

Cheikh Al Outheimine

Copié de MinhajSunna

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/


Repost 0
Published by Le couple en islam - dans La vie de couple
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 04:46

Sans-titre-8-copie-2.jpg

 

Question : O Cheikh, donne moi le conseil, par Allah, je suis au bord de l'Enfer.

Car je suis tombé accro, O Cheikh, aux sites pornographiques depuis l'année dernière.

Chaque fois que je me repens, j'y reviens à nouveau.

Par Allah, la chose que je déteste le plus, c'est ces sites,

mais ils me dominent à chaque fois et ils sont la raison de mon échec.

J'avais l'habitude d'être très efficace dans mon travail et dans mes études,

cependant, maintenant je suis dans un état de perdition


Cheikh Abdur Razzaq Al Badr: Tout d'abord, je dis juste comme 'Umar ibn al Khattab, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit: Invoque Allah tabaraka wa ta3aalaa et qu'Il transforme le cœur de votre frère, afin qu'il le guide et accepte son repentir. Nous demandons à Allah le Puissant et le Majestueux, le Généreux, Seigneur du Grand Trône, qu'il le guide et accepte son repentir, et qu'Il nous affermisse ainsi que lui avec la parole ferme et qu'Il nous donne refuge contre le mal de nos âmes et le mal de nos actions.

 

Je te conseille, ô noble frère, de toujours garder à l'esprit qu'Allah, le Seigneur de tout ce qui existe, te voit et que Lui, Exalté soit-Il te regarde. Si tu es seul à l'intérieur de la maison tous les jours, alors ne dis pas: Je suis seul, mais dit: Il y a un Raqib sur moi. Lorsque tu es assis, dans cette solitude avec cet écran sur internet et tu commences à entrer dans ces sites et tu penses que personne parmi les gens ne peut te voir, sache alors que le Seigneur de tout ce qui existe est entrain de te regarder.  

 

" Ne sait-il pas que vraiment Allah voit? " verset 14 de la Sourate 96. Dans ce verset, il y a un reproche pour toi, soigne toi avec, réprimande toi avec le Qur'an. Il n'y a aucun mal si tu mets ce verset dans ta chambre en face de toi afin que tu puisse le regarder et il peut te dissuader et te réprimander concernant ces films que tu ne doit pas regardé, tu n'y trouvera aucun résultat bénéfique. Au contraire, tu as été touché dans tes études, dans tes manières, dans ton adoration, dans ta conduite, il n'y a pas de fruit bénéfique dans cela. C'est ce que désire les ennemis de la religion, quand ils font les choses similaires à ces films méprisables, lubriques, et dangereux, de sorte que les enfants des musulmans se perdent, et deviennent comme du bétail.

Au contraire, ils sont même plus égarés, dans le suivi des désirs et des pulsions, des déviations et des égarements. Pour cette raison, ais la crainte d'Allah le Puissant et le Majestueux, et rend toi constant dans le fait de te tourner vers Allah le Glorifié,le très Haut, et dans le repentir sincère à Allah le Puissant et le Majestueux.

Je ne te dis pas,"si ceci est ton état (réel)" ​​de l'utiliser (l'ordinateur) pour les affaires autorisées, mais plutôt, je (te) dis: de le retirer de la maison entièrement. Retire le de la maison entièrement, et il ne doit pas rester avec toi, même le temps d'une seconde. Le soir, retire le de ta maison, parce que sa présence est une corruption apparente pour toi. Il ne doit pas rester avec toi dans l'espoir de profiter de cela de manière utile. Au contraire, le retirer de ta maison entièrement et ferme la porte du mal envers toi meme et tourne toi vers Allah le Glorifié et le très Haut.

Nous demandons à Allah de tourner ton cœur et d'accepter ton repentir, et d'accepter l'ensemble de nos repentir et de nous guider tous vers le droit chemin, et de rectifier pour nous l'ensemble de nos affaires, en effet, Il Béni et Exalté soit il, il est l'Audient, Celui qui répond et le Tout Proche.

 

Cheikh Abdur Razzaq Al Badr
Copié de MinhajSunna

  http://lecouple.enislam.over-blog.com/

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Célibat