Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Que Cherchez-Vous ?

Nous nous désavouons de toutes les publicités que vous pouvez voir sur le blog, ceci est imposé par l'hébergeur.  Nous allons essayer de règler le problème au plus vite biidnillah. En attendant, nous vous invitons à télécharger un bloqueur de pub selon votre navigateur : 

 

Pour Internet Explorer : AdblockIE / Pour FireFoxAdblock Plus  

Pour Google chrome : Abdlock Plus / Pour Opéra Abdlock Plus

28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 03:26

holga_by_blurry_photography-d3imbmv.jpg

 

Ecoutez le Cheikh

 

Question : M’est il permis de photographier mon fils avec mon téléphone portable  afin de me souvenir  de lui lorsqu’il grandira ?


Réponse : Ne sais tu pas que la photographie est interdite ? Et que les gens les plus rudement châtiés le jour de la résurrection seront les moussawwiroun* ! Il est donc interdit que tu photographies ton fils que ce soit avec un téléphone portable ou autre.


* dessinateur, peintre, photographe.


Fin de la Réponse de cheikh Abdullah Al Adani

 

-----------------------------------------

 

ANNEXE : Chapitre 60 de Kitab tawhid, Le livre de l’Unicité, tiré de la traduction en français aux éditions Anas. CONCERNANT CEUX QUI FACONNENT DES IMAGES [d’êtres animés]


Abu Hurayra (radia llahu anh) a dit : « Le Prophète (salla llahu alihi wa sallam)  a dit : « ALLAH a dit : ‘ Qui donc est plus injuste que celui qui essaie d’imiter ma création ? Qu’ils créent donc ne serait-ce qu’un atome, une graine, ou un grain d’orge !’ » » Rapporté par Al Bukhari et Muslim.

Al Bukhari et Muslim rapportent également d’après Aisha que le Prophète (salla llahu alihi wa sallam)  a dit : « Le jour de la résurrection, le châtiment le plus douloureux sera réservé à ceux qui auront tenté d’imiter la création d’ALLAH. »

Ils rapportent de même, d’après Ibn Abbass (radia llahu anh) : « J’ai entendu le Prophète (salla llahu alihi wa sallam) dire : « Tout façonneur d’images est en enfer. A chaque image correspondra une âme qui le châtiera dans la Géhenne. » »

Ils rapportent aussi ce hadith attribué au Prophète (salla llahu alihi wa sallam) : « Quiconque façonne une image ici-bas, on lui intimera l’ordre d’y insuffler la vie, mais il ne pourra pas. »

Muslim rapporte d’après Abu Al Hayyaj : « Ali me dit un jour : Veux tu que je te prodique les mêmes conseils que le Prophète (salla llahu alihi wa sallam) me prodiguait avant de partir en expédition ? « Ne laisse aucune image sans l’effacer, ni aucune tombe surélevée sans l’aplanir. » »

Les points à retenir :

  1. La menace sévère pesant sur les façonneurs d’images.
  2. La mention de la cause (de cette menace), à savoir le manque de respect envers ALLAH, car il a dit : « Qui donc est  plus injuste que celui qui essaie d’imiter ma création ? »
  3. La mention faite de Sa capacité et de leur impuissance, en raison de sa parole : « Qu’ils créent donc ne serait-ce qu’un atome, une graine, ou un grain d’orge ! »
  4. La déclaration explicite qu’ils seront les personnes les plus châtiées.
  5. ALLAH créera des âmes en nombre équivalent au nombre d’images façonnées, par lesquelles ils seront châtiés dans la Géhenne.
  6. L’ordre sera intimé à l’auteur d’images de leur insuffler la vie.
  7. L’ordre intimé d’effacer les images lorsqu’on en trouve.

__________________________

 

cheikh Abdullah Al Adani

Traduit et publié par daralhadith-sh.com


Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Stérilité - grossesse & enfant
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 02:56

voy.jpg

 

Question : Il y avait parmi nous une femme dont la mère est voyante. Cette femme s’est mariée et habite maintenant  dans un autre pays. Sa mère lui demande de venir la visiter mais son mari refuse qu’elle la visite depuis qu’il sait que c’est une voyante. Que doit-elle faire ? Lui est-il permis de visiter sa mère dans ces conditions ?


Réponse : Il ne faut pas qu’il l’empêche de visiter sa mère. Au contraire elle doit la visiter tout en la conseillant. Et il n’y a pas de mal à ce qu’il accompagne son épouse s’il a peur pour elle mais ils doivent écourter cette visite. Elle doit donc visiter sa mère qui a un droit sur elle, même si ce n’est que pour la conseiller, cela suffit pour devoir la visiter.


Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 


Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Les conflits conjugaux
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 00:53

e9A04001.jpg

 

Fait partie de la voie qu’ont empruntée certains savants٫ que les questions sur le divorce ne soient traitées que par certains savants ou juges. Et cela car cette question est d’une grande importance et qu’elle laisse apparaitre des points ambigus.


Par exemple, il y a une période où personne ne faisait de fatwa sur le divorce sauf un nombre précis de savants dans la région du Najd et des haramain [1]. Et dans certaines villes, n’était chargée de cela qu’une seule personne. Dans cette ville, lui seul peut donner des fatwas sur le divorce٫ et dans telle autre ville, untel et personne d’autre. Et je me souviens que dans la ville de Unaiza, les fatwas et les affaires de divorce revenaient à notre cheikh Muhammad ibn Salih al Utheimin, qu’Allah lui fasse miséricorde. Il convient donc de traiter ce sujet avec attention, en cherchant ce qu’il y a de mieux, tout en préservant la religion des gens et leurs intérêts.


Donc si l’affaire est ainsi٫ que pensez-vous de ceux qui parlent de ce sujet sans aucune science ?


Certaines personnes sont entrées dans ce sujet et ont largement dépassé les limites.

Il est possible que certains de nos frères en Europe n’aient jamais étudié la science religieuse. Ils n’ont jamais connu l’apprentissage de la science auprès des savants. Il se peut que certains d’entre eux aient étudié la langue arabe en Égypte un ou deux ans٫ ensuite il revient et le voilà devenu Cheikh Al Islam. Alors il se passe dans les affaires de divorces des choses vraiment étranges et étonnantes. Cela est très fréquent, et de nombreuses personnes sont éprouvées par cela.


Il est obligatoire de renvoyer ces affaires aux gens de science٫ même si les savants se trouvent dans un endroit éloigné. Surtout que de nos jours, les moyens de contacter les gens de science sont très nombreux.

Le fait que la question reste en attente quelques jours et qu’elle soit traitée selon les règles de la législation, comme Allah aime que cela soit fait, est bien mieux que de régler cela en questionnant quelqu’un qui prétend avoir de la science alors qu’il n’en a pas. Cela est la cause de troubles et peut-être même de choses plus terribles, comme le mélange des lignées, le fait de jouer avec l’honneur des gens et leurs personnes et bien d’autres grands méfaits.

 

[1] C’est-à-dire en Arabie Saoudite, al haramain faisant référence aux deux terres sacrées : La Mecque et Médine.

[2] Commentaire du livre « Siaassa char’ia » de Cheikh Al-Islam Ibn Taymiya, qu’Allah lui fasse miséricorde,, extrait du cours n°8


Extrait d’un cours [2] de Cheikh Abdullah Al Adani à Dar Al Hadith de Shihr.

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 



Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Divorce & Deuil
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 00:40

1277916336.jpg

 

حكم زواج امرأة المفقود

 

السؤال: أخت زوجها من المفقودين منذ (10) سنين مع العلم أنّ هذا الزوج لم يدخل بها وهو عاقد عليها مدنيا، وهذه الأخت ترفض الخطّاب وتسأل هل تؤجر إذا انتظرته أم الأفضل لها إذا جاءها خاطب أن تتزوج وهل عليها عدة المفقود؟ وبارك الله فيكم.

 

الجواب: الحمد لله ربّ العالمين، والصلاة والسلام على من أرسله الله رحمة للعالمين وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين أمّا بعد:

فمن حقّ الزوجة أن تطلب تطليقا مدنيا من القاضي بعد مرور أربع سنوات من يوم الإخبار عنه والبحث والتحري، وإذا صدر الحكم بفقده عدّ ميّتا حكمًا، وتعتد عدّة وفاة وترثه، ولها بعد ذلك أن تتزوج من كفء لها صاحب دين وخلق، وليس الانتظار في صالحها مع الجهالة بعودته وتقدم سنها وكبرها، لذلك نوصيها أن تحرص على ما ينفعها في دينها ودنياها، قال صلى الله عليه وآله وسلم:"احرص على ما ينفعك واستعن بالله ولا تعجز"(١).

والعلم عند الله وآخر دعوانا أن الحمد لله ربّ العالمين وصلى الله على محمد وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين وسلم تسليما.

 

الجزائر في:27ربيع الأول1425

المـوافـق : 11 مـاي 2004م

 

١- أخرجه مسلم في القدر(6945)، وابن ماجه في المقدمة(83)، وأحمد(9026)، من حديث أبي هريرة رضي الله عنه.



 

 

Question: Une soeur dont le mari est disparu depuis , 10 ans demande, (sachant qu'ils avaient fait le mariage civil mais n'ont pas consommé le mariage), si Allah la récompensera pour le fait qu'elle l'attende, ou est-ce mieux qu'elle accepte de se remarier si quelqu'un revient demander sa main (car des prétendants sont déjà venu le faire mais elle refusait) . Elle demande aussi pour la 'iddah (viduité) . Qu'Allah vous bénisse

Réponse: Louange à Allah, et paix et bénédiction sur le prophète mohamad et sa famille. Il est du droit de l'épouse de demander au juge un divorce civil après quatre ans à compter du jour ou ils ont informé sa perte après recherche et enquêtes.. s'il a été jugé que cet homme est perdu, alors il est compté comme mort, elle passe alors sa période de iddah (viduité) et l'héritera. A ce moment là elle pourra donc se remarier avec un homme de dine doté d'un bon comportement. Il n'est pas bien pour elle d'attendre cet homme en ignorant s'il reviendra ou pas, plus le fait qu'elle avance en âge. Nous la conseillons de choisir ce qui lui est profitable dans sa religion et dans ce bas monde. Le prophète (paix et bénédiction sur lui) a dit: "
Recherches avec énergie tout ce qui t'es profitable, demandes secours à Allah et ne faiblis pas" (1)   

La connaissance est auprès d'Allah et la dernière prière est que tous les louanges sont à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Muhammad, sa famille et ses frères

 

Algérie: 27 Rabee Al'Awal 1425
Correspondant au: 11 mai 2004

 

--------------------------------------------------------------------

 (1)

  rapporté par Mouslim (6945), et Ibn Majah dans l'introduction (83), et Ahmad (9026), d'après le hadith d'Abou Hourayra, qu'Allah soit satisfait de lui

 

Essai de traduction par : Le couple en islam

Fatwa de cheikh Ferkouss hafidahu llah

Source : Site officiel du cheikh

 

 

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Divers
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 03:44

Sans-titre-6.jpg

 

Ecoutez le Cheikh

 

Question :Parfois, lorsque l’enfant s’amuse, il peut par exemple enfourcher un coussin et dire que c’est une moto et le père lui dit alors « ta moto est jolie ». Ou bien l’enfant prend un verre et dit qu’il contient du café, le père fait alors semblant de boire avec son enfant. Est-ce que cela  rentre dans le mensonge ? Est-ce permis et est ce que les parents doivent interdire à leurs enfants (ce genre de jeux) ?

 

Réponse :Si c’est pour s’amuser avec les enfants, il n’y a pas de mal incha Allah. Ceci fait partie des choses permises car ce n’est pas un mensonge et parce que tu l’éduques. De plus, cela se fait généralement avec l’enfant en bas âge, celui qui apprend à parler, à bouger et à gesticuler.  Donc si cela ce fait dans le cadre de l’éducation et de l’orientation, alors il n’y a pas de mal à cela incha Allah et Allah est plus savant.


Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

 


Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Stérilité - grossesse & enfant
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 03:24

Sans-titre-3.jpg

 

Ecoutez le Cheikh

 

Question :Si l’homme est d’avis qu’il est permis à la femme de se découvrir le visage et qu’il oblige son épouse ou sa fille à le découvrir , doit-elle lui obéir (si elle est d’avis que cela est interdit) ?


Réponse : Si elle a pris l’avis contraire dans la fatwa, alors il n’y a pas d’obéissance à la créature s’il s’agit d’une désobéissance au Créateur sauf dans le cas où cela cause un préjudice à la personne ou si cela engendre des méfaits. Dans ce cas, il faut savoir que la grande nécessité à ses règles.

Par exemple, il se peut qu’elle soit éprouvée par un père sévère qui a une foi faible et qui essaye d’imposer son avis en la battant ou en passant par d’autres moyens. Ici, elle doit se protéger en fonction de ses capacités. Ainsi, elle commence par ce qu’il y a de moins nuisible pour elle, et ainsi de suite. Lorsqu’elle se trouve devant lui, elle découvre son visage, et une fois qu’il est parti, elle le recouvre. Ou bien, elle peut se couvrir d’une façon qui couvre la plupart du visage, un peu comme le font les femmes turques. Elles portent le voile d’une manière qui cache le nez et la bouche. Vous savez surement de quoi je parle. Certains d’entre vous ont déjà vu comment les femmes turques, lors du pèlerinage, couvrent leur visage en utilisant leur voile. Il est possible de faire cela pour réduire le mal.

 

Et pour conclure, il ne lui est pas permis (au père ou au mari) de faire ce qu’il fait et de porter préjudice à cette femme qui est une de ses proches.


Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Les conflits conjugaux
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 03:22

  unnamed--39186fbcce-975x550---Copie.jpg

 

Ecoutez le Cheikh

 

Question : Quel est le jugement d’une femme qui refuse d’obéir à son mari lorsque celui-ci lui interdit d’utiliser internet٫ et elle lui dit : «Pourquoi je n’utiliserai pas internet alors que toi tu l’utilises ? » car son mari utilise internet ?


Réponse :S’il sait que cette femme est faible et commet des choses interdites en utilisant internet, alors il lui est permis de lui interdire. Et il est obligatoire à cette femme de lui obéir tant qu’il lui commande d’obéir à Allah.


Par contre si le fait d’interdire à cette femme d’utiliser internet lui cause du tort, car elle en a besoin pour garder contact avec sa famille, il lui donne comme condition qu’elle ne s’en serve que lorsqu’il est présent. En faisant cela il repousse le méfait.


Et il convient que lui même fasse cela. S’il se sent faible et a peur d’être tenté, il ne faut pas qu’il se serve d’internet, sauf s’il y a quelqu’un avec lui٫ et cela l’aidera dans le bien.


C’est pour cela que nous conseillons nos frères qui tiennent des cybercafés٫ ou des endroits ou les gens se rassemblent pour aller sur internet, que ces endroits soient privés ou publiques٫ de mettre les écrans d’ordinateurs à la vue de tous, pour ne pas aider dans le mal les gens qui utilisent internet٫ et pour qu’ils ne soient même pas tentés de s’en servir dans le mal. Il faut donner une grande importance à cela (laisser les écrans à la vue de tous).


Donc ce que font certains cybercafés comme cause pour que les gens s’isolent devant l’écran٫ cela n’aide pas à faire le bien mais plutôt à faire le mal.


Je suis d’ailleurs au courant que le ministère de la communication et ceux qui s’occupent de ce genre d’affaire n’autorisent pas ce genre d’isolement. Mais ils donnent comme condition que ce soient des endroits non isolés et que les ordinateurs soient à la vue de tous٫ pour ne pas qu’ils soient utilisés dans le mal.


Et c’est comme ça qu’il faut que cela reste.


Mais comme vous le savez avec le temps qui passe, il y a de plus en plus de laxisme et le mal augmente. Nous demandons à Allah qu’il nous préserve ainsi que l’ensemble des musulmans.


Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Les conflits conjugaux
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 03:19

Sans-titre-9.jpg

 

Ecoutez le Cheikh



 

Ceci est un sujet sur lequel j’aimerai attirer l’attention qui a un rapport bénéfique avec la science٫ les permissions liées à la religion٫ la bonté et aussi les bénéfices qu’il convient au musulman de tirer des règles religieuses en ce qui concerne l’éducation des enfants.


Ce sujet concerne les pleurs de l’enfant lorsque sa mère est en prière, qu’elle soit chez elle ou à la mosquée lors de la prière en commun. Et beaucoup de mères sont éprouvées par cela.  Donc nous allons mentionner quelques remarques importantes.


Premièrement :

Fait partie de la sunna que l’imam allège sa prière lorsqu’il entend les pleurs d’un enfant. Et le Prophète (salla llahou aleihi wassalam) avait l’habitude de faire cela. Il (salla llahou aleihi wassalam) allégeait sa prière car il savait que cela préoccupait la mère de cet enfant.


Deuxièmement :

Les savants ont dit qu’il est permis à la femme de faire de petits mouvements dans la prière afin de faire taire son enfant. Et il est authentiquement rapporté que le Prophète (salla llahou aleihi wassalam) a fait des mouvements en prière, dans l’intérêt de la prière, sans que cela ne lui cause de préjudice ni au reste des prieurs. Il est authentiquement rapporté que le Prophète (salla llahou aleihi wassalam) a prié en portant Oumama, la fille de Zaynab. Il (salla llahou aleihi wassalam) l’a posé à terre lorsqu’Il (salla llahou aleihi wassalam) se prosternait et lorsqu’Il (salla llahou aleihi wassalam) se relevait Il (salla llahou aleihi wassalam) l’a reprenait. Cela prouve qu’Il (salla llahou aleihi wassalam) faisait des mouvements pendant la prière, alors qu’Il était Imam (salla llahou aleihi wassalam) . Et cela démontre que les petits mouvements lors de la prière ne nuisent pas à celle-ci. Et il y a peut-être certaines mères qui pensent que les petits mouvements en prière l’invalident alors qu’il n’en est rien. Comme nous venons de l’entendre concernant ce que faisait le Prophète.

 

Troisièmement :

Si la femme sait que son enfant va pleurer si elle le pose à ce moment là car il a besoin d’être allaité, qu’il est malade ou autre, il vaut mieux qu’elle retarde un peu la prière ou qu’elle ne prie avec le groupe pour que cela ne cause pas de tort au bébé et que cela ne dérange pas les autres prieurs.

Pour la femme, la prière en commun n’est pas une obligation, elle n’est même pas recommandée. Et la récompense pour la femme est plus élevée lorsqu’elle accomplit la prière chez elle.

 

Quatrièmement :

S’il n’est pas possible que l’enfant se taise sauf si sa mère l’allaite pendant qu’elle prie, ou alors qu’elle sorte de la prière. Lui est-il permis de l’allaiter alors qu’elle est en prière ? Certains savants sont d’avis que cela est permis. Il est permis qu’elle l’allaite alors qu’elle est debout en prière tant qu’elle ne se découvre pas. Cela fait partit des petits mouvements qui ne nuisent pas à la prière. Mais si elle sait qu’elle n’est pas capable de faire cela, est-il mieux pour elle de continuer à prier ou alors de couper sa prière ? Si elle sait que l’enfant ne va pas patienter et qu’il va continuer à pleurer jusqu’à ce que cela nuise et dérange les autres prieurs٫ il n’y a pas de doute que le mieux est qu’elle sorte de la prière. Elle sort de la prière et prie plus tard.


Voici les quelques remarques sur lesquelles j’ai voulu attirer l’attention afin que l’on puisse profiter de ces règles religieuses. Aussi car il est possible que certaines femmes avec la grande importance qu’elles donnent à faire le bien ou le fait qu’elle ne soit pas au courant de ces facilités, pensent que faire une des trois choses mentionnées annule la prière et va en contradiction avec la bienfaisance. De ce fait, elles ne font pas ces choses là. Alors qu’en réalité la miséricorde d’Allah est bien plus grande ainsi que sa compassion pour Ses serviteurs. Et Sa bienfaisance englobe toute chose. C’est pour cela que j’ai mentionné ces points.


Et Allah est plus savant.


Fin du rappel de Cheikh Abdullah Al Adani

Le 21 de Safar 1428 à Dar Al Hadith de Shihr.

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Stérilité - grossesse & enfant
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 03:18

cc4e868c.gif

 

Ecoutez le Cheikh

 

Question : Est-il permis de raconter aux enfants des histoires imaginaires ?

 Réponse : Les histoires imaginaires sont de plusieurs sortes. Si ces histoires imaginaires aident à faire le bien et à apprendre les bons comportements en Islam alors il n’y a pas de mal à cela. L’Imam Ibn al Qayyim en a d’ailleurs mentionné dans plusieurs de ces livres.

Par exemple, tu expliques une morale et racontes une histoire en faisant parler des animaux. En réalité, en racontant cette histoire tu espères faire passer une morale bien précise. Ceci est permis incha Allah.

Cela fait partie des choses qui sont autorisées et celui qui écoute l’histoire sait que cela n’est pas du mensonge٫ mais qu’il est possible que ce genre d’histoire se déroulent en réalité.


Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

 

22aa5b4b.gif

Question :  Puis-je écrire des "contes" musulmans pour enfants pour une maison d'édition. Ce sont des histoires imaginaires mais qui ne mettent pas en scène du haram et ont une morale (par exemple: il faut prendre soin des parents, ne pas mentir, Allah nous voit tout le temps etc...). Ces histoires seraient éventuellement illustrées avec des personnages sans visages.   Ce travail est-il halal ? Barakallahoufik pour votre réponse.


Réponse :
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux . Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions. 

Le Sheikh Mohammed ibn Ramzane (qu’Allah le préserve) répond 
: " inventer des histoires qui sont imaginaires et qui n’ont donc jamais existé revient à raconter des mensonges, ceci n’est donc pas permis.

Le prophète, 
sallallahou `alayhi wa salamrapportait des récits comportant morales et intérêts religieux à partir de ce qui s’était réellement produit : Les récits des enfants d`Israël (banou Israël).  wa llahou a`lam "
    

 [Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 07/06/1430 – 31/05/2009 Joubail – Arabie Saoudite]
copié de dourouss-abdelmalik

Cheikh Mohammed Ibn Ramzane al-Hadjiri

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Stérilité - grossesse & enfant
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 01:04

0f6717960d.gif

 

Ecoutez le Cheikh

 

Question : Un homme s’est marié avec une deuxième femme٫ il n’est resté avec elle que trois mois puis l’a divorcée en prétendant qu’il n’a pas les capacités de subvenir à ses besoins. Est-ce que ce qu’il a fait est permis ?


Réponse :S’il l’a divorcée sans raison il a commis un péché et l’injustice est ténèbres le jour de la résurrection [1]. Mais s’il l’a divorcé car il ne s’entendait pas avec elle٫ alors il a fait comme Allah a dit :


فَإِمْسَاكٌ بِمَعْرُوفٍ أَوْ تَسْرِيحٌ بِإِحْسَانٍ 

 

« Alors, c’est soit la reprise conformément à la bienséance,

ou la libération avec gentillesse ».[2]

 

Il est également permis à la femme de demander le divorce si elle ne s’entend pas avec son mari. Si elle réprouve son comportement ou sa pratique religieuse, ou si elle craint pour sa religion, il lui est permis de demander le divorce. Il y a trois sortes de séparation :

  1. At-Talaq : qui est à l’initiative de l’homme,
  2. Al-Khoul’ : qui est à la demande de la femme,
  3. Al-Faskh : qui est l’annulation du mariage par le juge. [3]   

Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

[1] Cheikh Abdullah fait référence au hadith rapporté par Muslim d’après Jabir, qu’Allah l’agrée.

[2] Sourate Al Baqara, verset 229.

[3] Chacune de ces trois sortes a des règles spécifiques. Pour cela, le mieux est de toujours revenir aux savants pour ce genre d’affaires. A lire sur ce sujet : Qui doit-on interroger sur les affaires de divorce ?


Extrait de la séance de Questions Réponses n°6 « Liqa Maftouh » à Dar Al Hadith de Shihr


Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Divorce & Deuil