Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que Cherchez-Vous ?

Nous nous désavouons de toutes les publicités que vous pouvez voir sur le blog, ceci est imposé par l'hébergeur.  Nous allons essayer de règler le problème au plus vite biidnillah. En attendant, nous vous invitons à télécharger un bloqueur de pub selon votre navigateur : 

 

Pour Internet Explorer : AdblockIE / Pour FireFoxAdblock Plus  

Pour Google chrome : Abdlock Plus / Pour Opéra Abdlock Plus

5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 18:59

Down.php


  Q : Quel est l’avis de l’islam sur un homme qui interdit à sa femme de rendre visite à sa famille, car celle-ci cherche à créer des problèmes entre eux et à se mêler de leur vie ? Quel est le minimum que la femme doit à sa famille ? Peut-elle se limiter aux communications téléphoniques et à la correspondance par lettres ?

  R : Le mari a le droit d’interdire à sa femme de rendre visite à sa famille si ces visites ont des conséquences néfastes sur sa religion ou sur son comportement envers lui. L’interdiction de ces visites a pour objectif dans ce cas de repousser les méfaits. La femme peut continuer à avoir des liens avec sa famille à travers le courrier ou les communications téléphoniques, mais seulement dans le cas où aucun inconvénient n’est engendré, car Allah, qu’Il soit élevé, dit : « Craignez Allah, donc autant que vous pouvez. » [1]

  Et Allah est le Plus savant.

 

  D’autre part, une menace terrible a été formulée à l’égard de celui qui veut faire retourner une femme contre son mari ou essaie d’altérer sa relation avec lui. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit dans un hadith : « Maudit est celui qui essaie de retourner une femme contre son mari. » [2]

  c’est-à-dire celui qui essaie de la pousser à avoir un mauvais comportement avec son mari et à lui désobéir.

  Quant aux proches de l’épouse, leur devoir est de veiller à ce que la relation entre leur fille et son mari soit toujours bonne, car ceci est dans son intérêt et le leur.


· Fatwa de Cheikh Al-Fawzân
· Kitâb ud-Dacwa (7), page156.

[1] La Grande Perte, v. 16.
[2] Un hadith dans ce sens a été rapporté par Ahmad (2/397), par Abû Dâwûd dans le chapitre du divorce (2175) et dans le chapitre du bon comportement selon Abû Hurayra (5170). Ahmad le rapporte également selon Burayda (4/298).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Les conflits conjugaux