Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que Cherchez-Vous ?

Nous nous désavouons de toutes les publicités que vous pouvez voir sur le blog, ceci est imposé par l'hébergeur.  Nous allons essayer de règler le problème au plus vite biidnillah. En attendant, nous vous invitons à télécharger un bloqueur de pub selon votre navigateur : 

 

Pour Internet Explorer : AdblockIE / Pour FireFoxAdblock Plus  

Pour Google chrome : Abdlock Plus / Pour Opéra Abdlock Plus

15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 00:00

Sans-titre-31.png

 

 

La Fatwa numéro ( 7264 )

 

Q : Tout le monde sait que l'avis religieux qui s'applique à celui qui a eu des rapports intimes avec son épouse pendant la journée du jeûne consiste à affranchir un esclave, ou à jeûner deux mois consécutifs ou à assurer un repas complet à 60 personnes nécessiteuses. La question est la suivante : 1 -Si l'époux a eu des relations intimes avec son épouse plusieurs fois, étalées sur des journées différentes, est-ce qu'il doit jeûner pendant deux mois en contrepartie de chaque journée, ou bien est-ce que les deux mois suffisent pour l'ensemble des jours où il a péché ? 2 -S'il ignorait cet avis, selon lequel une journée est compensée par 60 jours de jeûne, et pensait qu'une journée dont le jeûne a été gâté devait être compensée par une seule journée, quel est alors l'avis religieux dans ce cas ? 3 - L'épouse est-elle soumise à la même règle que l'époux dans ce cas ? 4 - Peut-il verser de l'argent au lieu de donner de la nourriture ? 5 -Peut-il offrir un repas pour un seul nécessiteux en compensation de son acte et de celui de son épouse en même temps ? 6 -S'il ne trouve pas de nécessiteux à nourrir, pourra-t-il alors verser de l'argent à une association de bienfaisance, à l'instar de l'association "Al-Birr" à Riyad, ou à une autre association analogue ?

 

R : Au sujet des personnes pour lesquelles le jeûne s'impose : Premièrement : Si l'homme a eu des rapports intimes avec sa femme de jour une ou plusieurs fois dans la même journée, il est tenue par une seule expiation, s'il n'avait pas déjà procédé à l'expiation pour la première. Et s'il a eu des relations intimes pendant plusieurs journées de Ramadan, il est tenu par autant d'expiations (Kaffâra) que de journées pour lesquelles il a gâté le jeûne. 

 

Deuxièmement : Selon l'avis unanime des savants, il est tenu par la Kaffâra même s'il ignorait qu'il y était obligé.

 

Troisièmement : L'épouse consentante est également tenue par la Kaffâra, mais la non-consentante ne l'est pas.

 

Quatrièmement : Il n'est pas permis de verser de l'argent à la place de la nourriture, et s'il le fait, ceci ne le dispenserait pas de la nourriture.

 

Cinquièmement : Il lui est permis de donner à un pauvre un demi Sâ` pour s’expier lui-même et un autre demi Sâ` pour expier sa femme. Ce pauvre sera alors considéré un des soixante à nourrir, et cela vaudrait pour lui et pour sa femme.

 

Sixièmement : Il n'est pas valable de donner la totalité de la nourriture à une seule personne, ni à une association de bienfaisance, car il n'est pas garanti que celle-ci distribue cette nourriture entre soixante personnes, or, le croyant est tenu de veiller à se laver entièrement de tout péché, et d'accomplir toutes ses obligations.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

( Numéro de la partie: 10, Numéro de la page: 321) 
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
Membre Président
`Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

 

http://Alifta.net

http://lecouple.enislam.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Compensation - expiation du jeûne