Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que Cherchez-Vous ?

Nous nous désavouons de toutes les publicités que vous pouvez voir sur le blog, ceci est imposé par l'hébergeur.  Nous allons essayer de règler le problème au plus vite biidnillah. En attendant, nous vous invitons à télécharger un bloqueur de pub selon votre navigateur : 

 

Pour Internet Explorer : AdblockIE / Pour FireFoxAdblock Plus  

Pour Google chrome : Abdlock Plus / Pour Opéra Abdlock Plus

12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 12:46

294082_10150337921821798_166172346797_9447013_5849567_n.jpg

 

Ecoutez le Cheikh

 

Question : La femme enceinte qui ne peut pas jeûner doit-elle rattraper les jours de jeûne manqués ou bien donner la compensation en nourriture ? Si elle doit donner la compensation en nourriture, la nourriture doit-elle être cuisinée ? Et combien de kilos doit-elle donner ?


Réponse : Si elle est enceinte et qu’elle ne peut pas jeûner, que soit à cause de sa grossesse ou bien parce qu’elle a peur pour elle ou pour son bébé, dans tous les cas elle doit rattraper les jours de jeûne manqués.

 

Mais s’il devient difficile pour elle de rattraper les jours de jeûne manqués car la grossesse est suivie de l’allaitement ainsi que d’autres choses spécifiques aux femmes et du besoin de son mari, alors dans ce cas certains savants ont dit qu’elle devait nourrir des pauvres car elle rentre dans la généralité de la parole d’Allah :


وَعَلَى الَّذِينَ يُطِيقُونَهُ فِدْيَةٌ طَعَامُ مِسْكِينٍ 

 

« Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu’avec grande difficulté,

il y a une compensation : nourrir un pauvre. » [1]


Elle fait donc parti de ceux cités dans le verset si sa situation est telle que nous l’avons décrite. Si elle ne peut pas rattraper les jours de jeûne manqués qui se sont accumulés car elle était enceinte puis sont venues les lochies puis elle a allaité son enfant et sont ensuite venues les menstrues… les jours à rattraper se sont ainsi accumulés, alors dans ce cas il lui est permis de nourrir un pauvre pour chaque jour de jeûne manqué.


Et concernant la quantité de nourriture qu’elle doit donner, l’avis authentique est que cela doit correspondre à un repas de ce dont elle a l’habitude de manger qu’elle offre à un pauvre. Et elle peut faire comme Anas, il a rassemblé trente pauvres et les a nourris le même jour.


Elle peut également donner de la nourriture sans la cuisiner à condition qu’elle ajoute en nourriture l’équivalent du prix de la préparation. Par exemple, si prix d’un repas cuisiné est de 100 ou 150 Ryals [2] alors elle doit acheter du riz [3] pour l’équivalent de cette somme pour chaque pauvre.


Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

http://lecouple.enislam.over-blog.com/ 

 

Voir aussi : Divergence sur la femme enceinte & celle qui allaite pendant le jeune

Partager cet article

Repost 0
Published by Le couple en islam - dans Pendant le Ramadan - Le jeûne